Canine

canine

Film grec de Yorgos Lanthimos, Canine est classé comme un drame, mais il tient plutôt de la grande réflexion socio-psychologique très intelligente.

Ce fut par un heureux hasard que je découvris sur Youtube, entre deux films américains pour adolescents, ce petit bijoux sorti en 2009.

19191029.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

ATTENTION, quelques spoilers ici.

 

Ce film nous présente une famille. C’est un presque huis-clos (parce qu’on sort de cette maison-univers une ou deux fois grâce au père). On nous montre des parents qui élèvent leurs trois enfants, deux filles et un garçon, qui ont entre 17 et 22 ans (si je me souviens bien, du moins c’est quelque chose comme ça). Ce sont donc de grands enfants, tous quasiment adultes. Mais leur éducation n’est pas celle de tout le monde. Non, leurs parents (enfin, surtout le père) ont décidé de faire d’eux des « expériences », pour les protéger en quelque sorte. En effet, dès les premières minutes du film, on voit les enfants devant un dictaphone, apprendre que le mot « mer » désigne un fauteuil en cuir, qu’une autoroute est un vent violent ou encore qu’une excursion est un matériau utilisé pour la fabrication du plancher. Oui oui, vous avez bien lu. Les parents maîtrisent alors tout le vocabulaire et la compréhension de leur progéniture, la piégeant socialement. De plus, on fait croire à ces jeunes filles et ce jeune garçon qu’ils ne peuvent pas sortir de leur maison, ni dépasser la clôture, au risque de se faire tuer par divers monstres (qu’ils appellent « chats » entre autres). Ils ne pourront voler de leurs propres ailes qu’à partir du moment où leur canine sera tombée ce qui, selon les parents, signifiera qu’ils sont enfin devenus adultes. Les enfants sont donc condamnés. Ils passent leurs journées à jouer dans la maison et à apprendre ce que leurs parents veulent bien leur inculquer. Le jeune homme couche avec une femme que son père paye de temps en temps pour expulser ses fluides (c’est cru mais c’est l’idée) et couchera même peu après avec une de ses sœurs, qu’il aura lui-même choisit après une séance dans le bain très tactile. Quant à leurs jeux, ils restent spéciaux : parfois brutaux, les trois compères croient également dur comme fer que les avions tombent du ciel dans leur jardin sous forme de jouets. Bref, voilà le topo.

56025e-image-de-Canine-2241

Ce film est très fort. Déjà, il nous présente une vision cruelle de cette famille : nous avons une éducation normale, nous sommes sociaux, nous savons où est le Bien et où se trouve le Mal. Il nous est donc insupportable de voir des gens se comporter hors de nos limites, hors de notre façon de pensée. Les mots aux sens mélangés nous sont intolérables et nous voulons leur crier la vérité : NON, une « foufoune » n’est pas un lustre (oui, ce passage du film est juste tordant).

Et puis, comment le réalisateur a-t-il pu inventer ce mode de vie, cette horreur anti-sociale où la violence, l’inceste et le sexe sont normalisés à cause de l’éducation étrange et mauvaise donnée par des parents dont le noble but est de sauver leurs enfants d’un monde hostile ? Du coup, à la fin du film, on peut se demander : ont-ils vraiment réussi ? Certes les enfants ne sortaient pas et ne souffraient pas du monde extérieur rempli d’êtres mauvais. Mais ils deviennent sans normes, et donc dangereux pour eux mêmes et entre eux.

9825e-image-de-Canine-393

 

Ma note : 18/20. Super film, super trame. A voir.

 

Publicités

Publié le 5 août 2013, dans Films choquants, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :