Visitor Q

visitor-q-film-3113

Et vous pensiez que Canine était un OVNI ? Haha, vous vous trompiez.

Visitor Q. Film sorti en 2002, donc ni très récent, ni franchement vieux. C’est une œuvre japonaise réalisée par Takashi Miike (qui a également fait Audition, dont je parlerai aussi). Sur Allociné, ils le placent dans «épouvante-horreur ». Je n’irais personnellement pas jusque-là, car non, ce film ne fait pas peur. Il choque, il surprend, il gêne, il fait vomir, soit, mais il n’effraye aucunement.

Je déconseille cependant ce film aux personnes sensibles.

C’est donc l’histoire d’une famille japonaise. Qui se veut normale. Et pourtant, dès les premières minutes, nous voyons le père payer pour coucher avec sa fille. Oui oui. Et nous découvrons que cette même fille se prostitue, que le fils bat sa mère car il est lui-même victime de ses camarades d’école, mère qui elle se drogue et se prostitue pour payer son héroïne, et que le père n’est qu’un journaliste miteux et un gros pervers psychopathe.

On nous dépeint le portrait d’une famille en perdition, qui se brise en mille morceaux, mais qui reste cependant très « attachée » : le fils trouve un lien à sa mère par la violence, et le père à sa fille par l’argent et le sexe. C’est mignon non ?

L’élément déclencheur arrive au tout début : c’est un étranger qui frappe le père à la tête et s’invite dans la famille. C’est lui qui va leur permettre alors de se « ressouder à leur façon ».

v5

Ce film est malsain. Il l’est dès sa première minute, en affichant la phrase : « l’avez-vous déjà fait avec votre père ? ». Le voir écrit, comme ça, blanc sur noir, comme un titre, ça vous met très mal. Et tout le film est comme ça. Il choque, il dégoûte. Miike a même été jusqu’à insérer une scène nécrophile et presque scatophile. C’est déroutant, on voit chaque membre de la famille tenter de s’en sortir comme il peut et péniblement. J’avais peur d’ailleurs de ne pas aimer les personnages, car comme tout bon Japonais qui se respecte ils se taisent, subissent, et ont de bonnes attitudes de victimes de la vie.

Mais alors pourquoi toute cette violence ? Pourquoi ces scènes d’inceste, de viol, de meurtre joyeux ? « C’est stupide si ce n’est qu’un de ces films où ce genre de choses est totalement gratuite », me direz-vous (un peu comme Slaughtered Vomit Dolls, hein). Sauf qu’ici ça mène à quelque chose.

 visitor q 4

Toutes ces scènes qui montrent une famille de fous furieux brisées ont le grand projet de nous montrer nos vies. Et quand tous les personnages craquent, qu’ils commettent le pire, il y a sur nos épaules comme les mains de Takashi Miike qui nous secoue et nous dit « bordel, bouge ton cul de ta grosse vie de merde ! » (oui, je l’imagine violent si je veux, et puis ça va bien avec ce film). Le fameux visiteur inconnu qui bouleverse tout réussit au bout de une heure vingt-cinq de film à réunir cette famille en les faisant VIVRE ENFIN : le père fait l’amour, se vide de ses pulsions et tue les vilains qui embêtaient son fils, la fille arrête de vendre son corps et revient à la maison… et puis la mère. La mère qui est l’élément phare de ce film. Celle qui au début se fait battre, soumise, et qui, grâce à la découverte de son lait maternel va redevenir le ciment de la famille. Le film prend tout son sens et toute sa poésie cachée lorsqu’on arrive à la scène finale où l’on voit la mère, nue, donnant le sein à son mari et à sa fille. Beau dernier geste de Miike, que j’ai salué très fort à ce visionnage difficile.

 111202_visitorqphoto4

Ma note : 13,5/20. L’idée est géniale, l’univers incroyable, la fin superbe, mais un peu trop choquant pour n’avoir pas été un tout petit peu facile quand même.

(Et si j’ai spoilé, c’est parce que je pense vraiment que ce film ne peut pas vraiment l’être, ce n’est pas important ici).

(Attention, ce trailer peut choquer)

[https://www.youtube.com/watch?v=CRc6dN7s1w4]

Publicités

Publié le 31 août 2013, dans Films choquants, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. bouahhh… je l’ai regardé :°((( pauvre de moi. Ce film m’a volé mon innocence. Ca ne m’a pas plu parceque le film montre des trucs hardcore avec un côtè humouristique. Et ce n’est même pas pour nous livrer une vrai matière à réfléchir profondément… C’est à peine au dessus du film grossier, ça va juste plus loin avec un parti pris certain. La première scène m’aurait largement suffit.

    • Si, il y a beaucoup de réflexion ; mais c’est cette réflexion propre aux films d’auteurs asiatiques, et tout particulièrement de Takashi Miike ! Personnellement je n’ai pas tant apprécié que ça, mais je l’ai vu la réflexion, surtout dans la dernière scène très bien foutue. Après ouais, faut s’y faire, c’est sûr…

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :