The Eyes – Remake Américain

18923366

Je ne vais pas vous mentir, il m’en a fallu du temps pour écrire cette critique. Non pas que le film m’a bouleversée jusqu’à me laisser sans voix, mais plutôt parce que… je n’avais rien à en dire.

The Eyes, ou tout du moins son remake américain (avec Jessica Alba – non non, restez ici!) est une production américaine (sans blague) sortie en 2008. Il est donc repris du The Eyes japonais qui apparemment, lui, est généralissime.

images

Un bref synopsis : nous suivons une jeune aveugle, Sydney, violoniste et en attente d’une greffe de cornée pour recouvrer la vue. Voilà le jour J, tout se passe bien, mais elle se met à voir des choses que d’autres ne semblent pas voir. En gros.

L’idée est pour moi très bonne. Si elle avait bien été exploitée, ça aurait pu faire un super film d’horreur. Le problème, c’est que ce n’est quasiment pas le cas.

eye-0

Ce film ne fait en aucun cas PEUR. Certes, il y a bien deux ou trois moments d’apparitions monstrueuses bien faites graphiquement parlant, mais voilà : on ne se sent pas en danger avec l’héroïne tout comme les moments qui nous font frémir sont vraiment, vraiment peu nombreux.

Et c’est dommage car pourtant, ça commençait avec un thème assez surprenant : la mémoire cellulaire. Dans ce film, on nous apprend en effet qu’il existe une théorie (ou un fait ?) scientifique selon laquelle le vécu et les souvenirs ne se gravent pas seulement dans notre cerveau mais également dans nos tissus et nos organes. C’est comme cela que le film arrive à suggérer une raison assez plausible aux visions de Sydney : elle a les yeux d’une autre qui a vécu d’horribles choses. Et ça, bah moi j’ai trouvé que c’était super chouette.

Mais c’est hélas la seule chose intéressante dans The Eyes. Le reste est vide, plat, AMERICAIN. C’est un énième film avec un héros incompris, que personne ne croit, et qu’un acolyte finit par aider. Et le pire, c’est la fin : je l’ai sentie presque moralisatrice, naïve, qui n’a rien à faire dans un film d’horreur.

cine-the-eye2

Très déçue donc. Après, il y a un autre petit point qui m’a cependant beaucoup plu : les détails sur la vie quotidienne d’un aveugle et les explications données par l’ami médecin sur le recouvrement de la vue. On peut en effet voir l’actrice, au début du film, se servir un verre « à l’aveugle » : elle installe son doigt dans le haut du verre, et verse l’eau jusqu’à la sentir sur son extrémité. Ce sont les petits détails comme ceux-là qui donnent du réel au film. Et ça le sauve un peu.

Ma note : 11/20. Il n’est ni bon, ni réellement mauvais.

Publicités

Publié le 8 septembre 2013, dans Films horrifiques, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Tiens j’ai vu The Eye 1 et 2 version chinoise et je me souviens encore de quelques passages bien marquants (Notamment lorsque l’héroïne regarde sous la table et voit un homme en train de mettre sa tête entre les jambes d’une femme… C’est dans The Eye 2 d’ailleurs) Le remake américain est tout à fait honorable et tient la route, quand il passe je le regarde avec plaisir, mais je ne le considère pas vraiment comme un film d’horreur, plus du fantastique, contrairement aux films chinois qui sont bien flippants !

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :