Limbo

limbo-featurebanner1

Jeu vidéo très artistique, Limbo est très différent du jeu que j’ai présenté en premier, The Path. En effet, Limbo, jeu indépendant sorti en juillet 2010, est marqué par son esthétique si particulière. Il est en 2D et en noir et blanc (en nuances de gris plus précisément). C’est un jeu de plateforme, de logique et d’énigme, et il tient pas mal du Try’n Die (jeu où l’on doit essayer, et réessayer, et réessayer avant d’arriver à un certain point). Mais selon moi, c’est aussi un jeu d’horreur.

 

Pourquoi un jeu d’horreur ?

Limbo3

Tout d’abord pour les graphismes. Il faut le dire, cette ambiance « monochromatique » et glauque nous met tout de suite dans un certain état d’esprit. Le paysage au loin est troublant, flou, et les personnages sont représentés d’une façon tellement lugubre qu’on en est mal à l’aise car on se sent dans un endroit sans repères, plein de dangers. Parmi les ennemis que l’on doit battre et/ou éviter il y a une araignée géante, des pièges à ours, des enfants très agressifs … Bref, tout pour gêner. Même votre personnage est entièrement noir, fait d’ombres, et seuls ses yeux brillent dans l’obscurité des lieux. Lorsqu’il meurt, cette unique clarté meurt aussi.

Mais ces graphismes sont aussi et avant tout poétiques. Poétiques à la Edgar Allan Poe : beaux mais sombres, glauques mais « chantant » à l’esprit.

 

L’histoire ? Vous êtes un petit garçon qui marche… dans les limbes, une sorte de purgatoire sombre et inquiétant (d’où le titre du jeu). Vous ne connaissez pas vraiment votre but, vous devez juste avancer et éviter de mourir. Pour ceux qui ont été assez loin on se rend compte qu’on est ici pour une seule chose : retrouver notre « sœur » qui se trouve au fin fond de cet endroit d’oubli.

L’aspect sonore du jeu est très travaillé et varié (pluie, sons de véhicules au loin, atmosphère lourde et sordide).

limbo-xbox-360-018

La difficulté est bien au rendez-vous : certains passages sont vraiment ardus à finir et le jeu fait souvent appel à notre logique pour résoudre ses énigmes et passer au niveau suivant.

 

J’aimerais rajouter d’ailleurs que ce jeu très beau, très sensible, très lyrique, a reçu bon nombre de titres et récompenses : il possède le prix d’excellence en art visuel et l’excellence technique à la 13ème édition du Festival des jeux indépendants, mais aussi les prix de jeu de l’année, du meilleur design visuel et du meilleur jeu indépendant au Milthon 2010.

limbo-playdead-04

Remarquez sur cette image prise lors du début du jeu la magnifique référence à la barque de Charon, personnage de la mythologie grecque qui fait traverser les morts pour les faire entrer aux Enfers.

Ma note : 17/20. C’est magnifique, je n’ai rien à lui reprocher mis à part parfois la trop grande difficulté face aux énigmes basées sur la physique que le jeu propose trop souvent selon moi.

Publicités

Publié le 18 novembre 2013, dans Jeux vidéos, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. LIIIMMMBOOOOOOOO Mon jeu de l’amour ou comment sans aucune prétention t’emporter dans un monde qui te laisse un goût amer à la fin. Un jeu qui te fait réfléchir sur le sens. Un jeu qui ne te dit rien et où tu cherches à comprendre l’histoire. Qui suis-je ? Qui sont-ils ? Pourquoi la mort ? Suis-je mort ? Quel est cet endroit ? Aidez-moi ! Qui es-tu toi la petite fille du début ?

  2. Un jeu magnifique, un design très soigné, une bande son minimaliste et qui pourtant est essentielle pour ressentir l’ambiance etouffante, quel dommage qu’il n’y est pas plus d’explication de l’histoire

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :