Maniac

maniac

Maniac est un film récent, sorti l’année dernière (2012) et réalisé par Franck Khalfoun (qui ne s’est pas trop fait remarquer jusque-là). Il est un remake du film du même nom sorti dans les années 80. Encore un remake, me direz-vous, alors vaut-il le coup ? Ce qui peut pousser à le voir, c’est bien le nom d’Alexandre Aja au scénario de ce Maniac qui tente de faire peau neuve avec le hobbit Elijah Wood dans le rôle d’un psychopathe scalpeur.

On suit donc un tueur en série qui a l’air légèrement mal dans sa peau et qui entend des voix qui le forcent à tuer, enfin scalper, de belles jeunes femmes pour mettre leur crâne et leur cheveux sur les mannequins de grand magasin qu’il crée et collectionne. Un fou furieux, quoi. C’est alors que notre Franck rencontre Anna, qui est photographe et adore les mannequins qu’il produit dans sa drôle d’usine. Ils vont alors travailler ensemble et la grande question en nous sera : va-t-elle rester en vie ?

Maniac-Photo-Elijah-Wood-3

Ce film est assez spécial, et c’est ce qui selon moi lui donne un charme. Elijah Wood est bon en dehors du Seigneur des Anneaux, et ici ses petits yeux de fouine se transforment en miroirs du vice et de l’horreur. Tout le film (ou presque, nous n’allons pas chipoter) est tourné à la première personne. On se retrouve donc dans les chaussures du tueur, en n’ayant rien demandé. C’est assez innovant (même si pas tout à fait nouveau) et ça peut prendre aux tripes, pour peu qu’on soit sensible à ce genre de choses. On ne voit donc quasiment jamais la tête de Franck, ou alors uniquement lorsqu’il passe devant la glace, ce qui est fait avec des plans très subtils et plutôt bien foutus. On l’entend / on s’entend haleter, on ressent presque ses migraines, les voix dans sa tête s’infiltrent dans la nôtre et on meurt d’envie de s’empêche de tuer, sans y arriver. Tout comme lui !

maniac-lucie01

L’esthétique du film est aussi assez impressionnante selon moi. Là où certains critiques disent que ce remake a troqué le New-York dégueulasse contre un Los Angeles sécurisé, je ne suis absolument pas d’accord. Pour la simple et bonne raison que non, la ville ne paraît pas sûre. Tout se passe (ou presque) la nuit, c’est sale, l’ambiance est glauque, les lieux filmés ont l’air poisseux et moites. Et puis surtout, quel gore ! Âme sensibles s’abstenir, on est ici devant du vrai, du pur : du scalp ! Voir quelqu’un / SE VOIR arracher la peau du crâne préalablement découpé par nos soins d’une belle jeune fille, c’est pas de tout repos. Ce film serre le ventre, ou en tout cas ça a bien marché pour moi ! On voit beaucoup de sang, du vomi, bref, si, ce film reste un peu dégueulasse quand même, puisque cru et gore comme certains les aiment. Les bruits sont ignobles et rendent malade et les moments de poursuite des victimes sont terribles : on aimerait les sauver, mais elles sont si frêles, et surtout si impuissantes ! On les voit sans issue devant nos mains de monstre sanguinaire.

maniac-photo-50cefc066f4b9

Après, évidemment, ce film n’est pas que bon pour tout. Il tombe dans le cliché de l’explication psychologique. Je développe : en gros, on vous assène durant tout le film que ce qu’il fait, c’est à cause de son enfance, pire encore, à cause de sa mère, nymphomane de premier ordre. Alors certes, on sait maintenant qu’il y a des « critères » pour reconnaître les psychopathes, on a les thèses de Freud, etc., mais bordel ! arrêtez d’en mettre dans tous les films d’horreur. Parce qu’on s’en fiche et que ça commence à faire beaucoup. Ça pue le Norman Bates à dix kilomètres à la ronde (Norman Bates était le héro de Psychose, le chef-d’œuvre d’horreur d’Alfred Hitchcock, fameux pour sa relation maternelle plus ou moins… étrange). Bref, dommage, vraiment.

Et puis aussi, je sais que ce n’est qu’un détail et je vais essayer de ne rien dire pour ne pas vous spoiler mais… le retournement de la fin est juste… nul. Complètement nul. Et c’est triste, parce que le film jusque-là tenait bien debout et on avait même droit à une héroïne ni cruche, ni conne, qui réagissait bien pour sa survie et nous surprenait de sa maîtrise de la situation. Mais non. Apparemment c’était trop beau.

Encore une fois, tant pis !

maniac-2012

Ma note : 15/20. C’est un bon film qui prend aux tripes, il est beau et travaillé.

Publicités

Publié le 27 janvier 2014, dans Films horrifiques, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Je suis presque totalement d’accord avec toi, dans le sens où l’explication psychologique était déjà présente dans l’original, et je pense pas que le remake en fasse tant cas, pas plus que dans le premier. En fait de ce point de vue je trouve qu’il suit très fidèlement l’original, là où il se différencie, en dehors du point de vue et du choix d’un acteur totalement différent niveau gabarit c’est que le premier avait un côté plus onirique, la scène du cimetière absolument magnifique est absente du remake, mais le remake lui s’attarde plus sur la relation avec Anna.

  2. [pardon j’ai découvert ton blog il y a 1h et et je ne peux pas m’empêcher de rebondir sur ce que je lis, parce que tout ici est très intéressant]
    Vu hier soir TOTALEMENT par hasard (je n’étais pas chez moi, j’avais du temps à tuer, un large choix de film, mais cependant une curiosité pour ce film dont j’avais vaguement entendu parlé). fan du seigneur des anneaux de la 1ère heure, j’avais du mal à imaginer mon cher frodon autrement qu’avec une cape et des oreilles pointues, enfin ça c’était avant sin city, où il jouait déjà un psychopathe avec un certain goût pour le sang.
    je suis d’accord de A à Z avec ta critique…..le film était très bon, le point de vue très intéressant, L.A crade et malsaine, mais cette fin…..ce dénouement….ça gâche presque tout le travail abattu, ça aurait pu être un excellent film, et pour juger de sa qualité je devrais peut être regarder l’original, car peut être ne s’agit il pas d’une fantaisie dans le scénario d’origine? non vraiment le coup de la mère nympho ça passe pas, c’est d’un cliché que ça en est presque ennuyeux.
    Maniac met mal à l’aise, et c’est tout ce qu’on en attend! je ne pense pas avoir perdu 2h de ma vie en le regardant, au contraire j’aurais du le voir plus tôt.

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :