2 Sœurs

18378446

Sorti en 2004, 2 Sœurs est un film sud-coréen du réalisateur Kim Jee-Woon. C’est un mélange de drame psychologique et de récit fantastique à l’asiatique. Il a également fait l’objet d’un remake américain (comme d’habitude, non ?) appelé Les Intrus (quel titre…) sorti cinq ans plus tard. J’ai visionné ce dernier il y a déjà un bon bout de temps, et je m’étais dit qu’il me fallait à tout prix voir l’original afin d’avoir un point de comparaison pour Les Intrus, que j’avais déjà vraiment aimé.

Le film s’inspire du conte coréen Deux sœurs : Fleur Rose et Fleur Lotus, que je vous invite à lire ici (évidemment, n’allez pas le lire avant de voir le film si vous voulez vraiment ne pas avoir une once de spoiler).

Aaaah, le cinéma asiatique… Et en particulier coréen. Il y a dans ces films toujours cette ambiance de terreur pudique, de jeunes filles aux visages cachés par leurs longs cheveux noir ébène, ces noms et personnages qui se mêlent un peu dans nos pauvres esprits occidentaux…

2 Sœurs, c’est l’histoire de… deux sœurs, Su-Yeon la plus jeune, et Su-Mi son aînée. Elles reviennent chez elles où leur belle-mère Eun-Joon et leur père Mu-Hyun les accueillent dans une ambiance un peu particulière. En effet, Su-Mi semble en vouloir à sa marâtre, et Su-Yeon, elle, semble en avoir peur. Au fil du récit, les liens familiaux paraissent se distordre, des fantômes rôdent, et tout le monde donne cette étrange impression d’être complètement fou, ou du moins à côté de ses pompes.

2-soeurs-2

2 sœurs est un véritable puzzle. C’est une qualité mais aussi un énorme défaut. C’est le genre de film que vous devez revoir absolument plusieurs fois pour le comprendre, l’assimiler et tout remettre dans l’ordre. Il y a énormément de détails à saisir, à relier les uns aux autres, et ce n’est pas facile de prime abord. Même moi qui, pourtant, pensait connaître l’histoire, puisque j’avais vu le remake, je me suis laissée ballotter dans ce dédale de flashbacks, d’hallucinations et de scènes.

L’ambiance typique des films coréens, lourde, un chouia incompréhensible et angoissante, est ici bien représentée par cette famille démantelée. Les fantômes, les cauchemars, les visions horrifiques se succèdent en nous serrant le ventre, et les explications « rationnelles » que l’on peut leur trouver sont vraiment bien vues. Cependant on peut choisir son camp pour ce qui est, justement, de l’explication de ce film : tout est-il dans la tête de Su-Mi, ou y a-t-il réellement ce fantôme dans leur maison, qui traîne en robe blanche dans leurs rêves et leurs couloirs ?

Malgré tout, il est dommage de se faire révéler le twist le plus rebondissant de l’histoire du cinéma presque au milieu du film. J’ai trouvé cela mal scénarisé, et c’est d’ailleurs une chose qui a été corrigée par le remake. Les actrices sont vraiment bonnes, et la caméra nous accompagne dans l’horreur comme jamais je ne l’avais vu auparavant. Pour ne citer que ce moment, la révélation du fameux twist dont je tairai la signification (parce que c’est un gros gros gros spoiler) est soulignée par une caméra tremblotante, appuyant alors la dureté de la révélation faite à l’héroïne, et à son état d’esprit (ou de folie) à cet instant précis. Mélange de cris et de plans instables, certains passages du film sont oppressants comme on les aime.

taleoftwosistersbdcap2_original

Ma note : 14,5/20. C’est un bon film, mais je n’accroche jamais aux films asiatiques, que je trouve un peu tous pareils et avec lesquels j’ai un peu de mal. Le puzzle trop compliqué de 2 sœurs m’a aussi pas mal déçue, et je me suis surprise à être heureuse d’avoir vu le remake avant.

Publicités

Publié le 7 février 2014, dans Films horrifiques, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :