You’re Next

120x160-YOURE-NEXT_DEF_HD_RVB1

Sorti en 2013 et réalisé par Adam Wingard (segments de V/H/S, V/H/S 2 ou encore de The ABC’s of Death), You’re Next est un film qui n’a pas beaucoup fait hurler les foules ; d’enthousiasme comme de déception. Et pourtant, il mérite un meilleur traitement que celui, faible et silencieux, qui a suivi sa sortie. Ce film a d’ailleurs reçu quatre prix au Fantastic Fest d’Austin (Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Scénario et Meilleure Actrice) et un autre à Gérardmer. Voyons donc ce que donne vraiment ce film d’home invasion, dont la sortie a suivi de près celle d’American Nightmare au cinéma, autre home invasion.

You're Next

Qui dit home invasion, dit évidemment toujours à peu près le même synopsis. Ici, et ce comme d’habitude (du moins, au commencement), nous retrouvons, après une introduction haletant, rapide et sanglante, une grande famille qui se réunit dans la maison -évidemment isolée- familiale. Les parents et leurs trois enfants et beaux-enfants, partagent une table et sont introduits petit à petit au spectateur. Très vite, ils se retrouvent assaillis par d’étranges inconnus masqués qui les attaquent à coup d’arbalète, de machettes, et de flingues (entre autres). Des blessés, il y en aura. Des morts, aussi. Mais ce qui est étonnant avec You’re Next, c’est que ce scénario, au départ très commun et qui s’accorde banalement à sa catégorie de film d’horreur, va se montrer plus étonnant que prévu par la suite et va présenter des subtilités que nous n’avons (admettons le) pas l’habitude de retrouver dans ce genre d’oeuvre.

YOURE_NEXT_01281307.jpg

En effet, un assistera à un twist assez bien ficelé et subtil (certains diront cependant de lui qu’il est peut-être un peu trop simple) et surtout intelligent, qui conclura un film pleins de surprises et de personnages charismatiques. Les clichés sont même beaucoup de fois évités et remplacés par des dialogues, des profils ou encore des réactions inattendues.

Techniquement parlant, ça se sent que ce film est riche. Il fait le tour d’un très grand panel de plan et d’usage sonore du cinéma, très différents les uns des autres. Des gros plans, des travellings, effets de lumière, une musique qui se répète en boucle depuis le début et sur laquelle s’attarde un plan de tension en gros plan sur la chaîne hi-fi-juste génial… Ces plans qui font également beaucoup sursauter : ce film est un hymne aux screamers. Et surtout, surtout, ces plans qui serrent le ventre et nous font retenir notre souffle, notamment ceux qui ciblent les envahisseurs anonymes.

YOU'RE NEXT DAY 16

Anonymes parce que oui, en plus de ne pas connaître leurs identités et leurs intentions (et ne vous inquiétez pas, vous les connaîtrez à un moment) les vilains de l’histoire sont tous masqués. Je vous invite à aller lire -ou relire- mon article à propos des masques dans les films d’horreur et mes explications sur leur efficacité à nous effrayer et/ou nous intriguer. C’est donc grâce à ces masques d’animaux (un agneau, un loup et un … chien?) que les individus dangereux nous apparaissent déshumanisés et agressif aux fenêtres et aux portes de la grande demeure familiale. Petite anecdote d’ailleurs, les masques font tellement effet qu’ils ont été distribués au public du festival de Toronto pour sa première représentation ainsi qu’au Comic-Con 2013. Ce fut assez impressionnant apparemment de voir tout ce public masqué !

You're Next Screening and Q&A at Comic Con

Contrairement à ceux d’American Nightmare, les envahisseurs de You’re Next ne font pas choses au hasard. Au fur et à mesure que l’intrigue se démêle, nous en apprenons un peu plus sur les raisons de l’invasion morbide. Ce n’est donc pas là une question d’injustice, ou encore de violence gratuite, comme celle qui fait la force de Funny Games.

Ma note : 16/20. Très bon film, qui techniquement se défend bien. On ne s’ennuie pas, on angoisse, et on a même peur. Tout marche plus que bien !
Publicités

Publié le 26 juin 2014, dans Films horrifiques, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :