Archives Mensuelles: octobre 2014

The Devil’s Rejects

devil-s-rejects-affiche-americaine-05-rob-zombie-movie-poster

Sorti en 2006, The Devil’s rejects fait partie des films réalisés par Rob Zombie, chanteur et musicien de metal (à voir : son clip Dragula) mais également réalisateur de film d’horreur. Cette œuvre est son deuxième long métrage, juste après La Maison des Mille Morts (2003) et juste avant son remake d’Halloween (2007). Il a également réalisé Halloween II et The Lords of Salem.

Rob Zombie est un personnage à part entière (d’où ce pseudonyme d’ailleurs). Il a un univers très particulier et s’y tient jusqu’au bout, autant dans ses chansons que dans ses films, et signe souvent des œuvres hors catégories et mêlant des genres qui lui sont chers. Et ces œuvres sont en général réussies ! Ici, Rob tient à réutiliser ses personnages déjà introduits dans sa Maison des Mille Morts (la fameuse famille Firefly), et utilise un casting encore une fois étonnant et détonnant : Michael Berryman (du La Colline a des Yeux de Wes Craven), Danny Trejo (qu’on ne présente plus) et… Sheri Moon, sa propre femme.

Je mets ce film dans la section des « films choquants » parce que, contrairement à Allociné et tous les sites sur le 7ème art qui le classe directement en « épouvante-horreur », je ne pense pas une seule seconde que The Devil’s Rejects puisse faire l’objet d’un film d’horreur. Il est fait avant tout, comme tout le reste des œuvres de Rob Zombie, pour choquer et bousculer les gens. En optant pour cette vision de l’oeuvre, voici donc sa critique : Lire la suite

Haunted Air

 

61rfp5fawXL._SL1500_

Un livre d’Ossian Brown, sorti en 2010 et nommé Haunted Air, regroupe pour votre plus grand plaisir des clichés portraits datant de 1875 à 1955 ayant tous pour sujets des gens (enfants et adultes) déguisés pour Halloween. La préface du livre est réalisé par David Lynch lui-même (Lost Highway, Blue Velvet, Rabbits, Inland Empire, Eraserhead, Twin Peaks…). Ces clichés sont gênants et ce trouble ressenti peut, pour beaucoup de ces photos anciennes, être associé au principe d’Inquiétante étrangeté. Voici donc, pour fêter cet Halloween qui approche, ces clichés assez spectaculaire témoins d’une époque où les premières fêtes de ce genre s’instauraient de façon annelle.

Lire la suite

4 forêts maudites

66552

Il en existe, des lieux maudits, hantés, dans lesquels on se sent mal à l’aise voire terrifié. Les forêts font partie de ces lieux qui nous semblent toujours un peu effrayants, et dont on se méfie au moins un minimum (notamment depuis le Projet Blair Witch et tous ces films qui ont suivi…). La forêt, c’est là où certains se perdent et ne reviennent plus, c’est la où le Petit Poucet est abandonné sauvagement, c’est là où, dans nos légendes urbaines, les psychopathes se terrent pour agresser les gens. Pas étonnant donc qu’ils existent des forêts que l’on considère « maudites » … Voici les quatre plus connues : Lire la suite

Five Nights at Freddy’s, ou comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer les pizzas.

 Par Antarès

A moins d’avoir vécu dans une grotte cet été, il est impossible que vous n’ayez pas entendu parler du dernier jeu à la mode dans le cercle des let’s player, développé par Scott Cawthon, et responsable à lui tout seul de plus de mouillage de pantalon ces six dernières semaines que dans toutes les maisons de retraites du (in)continent (je suis drôle). Alors remontez vos bretelles, serrez les fesses et enfilez votre plus belle couche Pampers, parce qu’aujourd’hui, c’est Five Nights at Freddy’s.

ok Lire la suite

Annabelle

annabelle-poster-teaser

Film qui va sortir en ce mercredi 8 octobre prochain, Annabelle est le spin off tant attendu (et rapidement survenu) de The Conjuring, LE film d’horreur de l’année 2013, réalisé par James Wan. Cette œuvre, quant à elle réalisée par John Leonetti (L’Effet Papillon 2 ; Mortal Kombat, destruction finale) se veut être un épisode précédant le fameux film de monsieur Wan. On y retrouve donc Annabelle, la poupée du prologue, qui va enfin avoir son heure de gloire avec une œuvre qui lui est toute dédiée. Leonetti ayant était le directeur de la photographie de beaucoup de grands films d’horreur récents (Conjuring, les deux Insidious, Piranha 3D, Dead Silence…) il était impensable de se dire qu’il se raterait vraiment en prenant part au projet Annabelle. Lire la suite

The Bunny Game

The-Bunny-Game-affiche-10384

Film sorti en 2010 et réalisé par Adam Rehmeier, The Bunny Game fait partie de ces films dits « underground », qui peuvent choquer, fasciner, dégoûter, ennuyer, révéler… Tout comme Slaughtered Vomit Dolls, il propose un esthétisme et une réflexion très particulière. Ce film est une proposition, une expérience, et il serait stupide de ne pas vouloir le tenter (pour peu que l’on ne soit pas une âme sensible). Je tiens à préciser que l’actrice principale du film était plus ou moins spéciale, et a subi beaucoup des violences physiques et sexuelles qui peuvent être vues dans cette œuvre (notamment l’épisode du marquage au fer). Gardez donc en tête que The Bunny Game a beaucoup fait parler de lui dans le milieu des films extrêmes à cause de ça. Lire la suite