4 forêts maudites

66552

Il en existe, des lieux maudits, hantés, dans lesquels on se sent mal à l’aise voire terrifié. Les forêts font partie de ces lieux qui nous semblent toujours un peu effrayants, et dont on se méfie au moins un minimum (notamment depuis le Projet Blair Witch et tous ces films qui ont suivi…). La forêt, c’est là où certains se perdent et ne reviennent plus, c’est la où le Petit Poucet est abandonné sauvagement, c’est là où, dans nos légendes urbaines, les psychopathes se terrent pour agresser les gens. Pas étonnant donc qu’ils existent des forêts que l’on considère « maudites » … Voici les quatre plus connues :

  • La forêt de bambou de Hei Zhu Gou

Située en Chine, la forêt de bambou de Hei Zhu Gou est l’une des zones les plus angoissante du pays. En effet, elle est située dans un gouffre au sud ouest de la province du Sichuan, qui est elle-même une région connues par les autochtones comme étant pleins de mystères non expliqués encore de nos jours. On l’appelle « La Vallée de la Mort », et elle abrite de nombreuses légendes. On aurait retrouvé des traces de l’existence d’hommes primitifs et même le squelette d’un immense oiseau à deux têtes et dont les ailes couvraient environ un mètre de long chacune. Habitation potentielle d’une telle créature mythologique, la forêt aurait également été le théâtre de l’inquiétante disparition de tout un groupe de soldats dans les années 50, ainsi que de deux chiens de chasse qui, une fois lâchés à l’abord de la forêt, ne sont jamais revenus. Trois hommes dont le but était d’explorer la forêt ont également été retrouvé morts trois mois plus tard dans les années 70. Leur mort n’a jamais pu être expliquée, bien qu’on ait retrouvé leurs squelettes.



  • Miasnoï Bor, la forêt Russe hantée

Miasnoï Bor est une forêt russe située dans la région de Novgorod, zone qui est notamment la plus sujette aux chronomirages en Russie es chronomirages sont des images visibles d’événements réels qui ont eu lieu dans le passé, ou dans certains cas, qui auront lieu dans le futur, pour un plus long article dessus : http://french.ruvr.ru/2013_08_31/Les-chronomirages-ou-comment-se-rendre-dans-le-passe-4559/). Cette forêt se situe dans la fameuse « Vallée de la mort » de la Sibérie, lieu remplis de mystère et dont s’inspire d’ailleurs la très bonne série Siberia, et a également pour nom la « forêt de la viande ». C’est un lieu où périrent des milliers de soldats lors de la Seconde Guerre mondiale. Anormalement silencieuse, marécageuse, cette forêt regorge encore de beaucoup de corps des soldats tombés au combat, et on continue de les chercher. Des os surgissent de la boue, et les équipes embauchées pour retrouver les cadavres ont même cru entendre des bruits de fusillades et des hurlements (voilà donc un exemple de chronomirages).

Les habitants de la région environnant Miasnoï Bor ont pour règle de ne jamais s’y promener la nuit. Selon eux, la forêt abriterait deux axes temporels différents, et les fantômes des soldats s’y promèneraient librement, parlant espagnol, allemand pour indiquer où il faut creuser pour les trouver.

 

  • Hoia Baciu, les troncs tordus de Roumanie

Située en Roumanie à Cluj Napoca (à environ 350km de Budapest), Hoia Baciu est un lieu plein de phénomènes paranormaux mais également de phénomènes scientifiquement étranges. En effet, cette forêt de 250 hectares est remplie d’arbres… tordus, déformés, comme si une grande force invisible les avait pliés. Il y a également, en pleine forêt, un endroit complètement dénudé de ses arbres. Un cercle parfait où aucun tronc n’a poussé. Les expériences scientifiques ont aussi prouvé que les champs électromagnétiques de ce lieu ont une puissance immense. Outre les témoignages jurant y avoir aperçu des OVNIs et des orbes, les animaux eux aussi se comportent étrangement dans cette forêt : ils sont anormalement familiers et ne montrent aucun signe d’agressivité envers l’être humain.

 

 

  • Aokigahara, la célèbre forêt des suicides

Vous devez sûrement déjà connaître cette forêt. Située à la base du mont Fuji au Japon, Aokigahara, appelée aussi Jukai (« mer d’arbre littéralement »), est une forêt célèbre pour le nombre de morts retrouvés parmi ses arbres dans les années 50. On l’appelle également la « forêt des suicidés », parce que la plupart des suicides par pendaison s’y faisait. Le Japon étant une communauté très touché par le suicide, il est donc incroyable d’apprendre que 1% des suicides de cette préfecture se sont déroulés à Aokigahara, ce qui rendrait alors la forêt hantée par un grand nombre d’esprits errants. Pour certains, Aokigahara serait un endroit « parfait pour mourir en secret », conseillé sous ce terme exact par Wataru Tsurumi dans son livre « The Complete Manual of Suicide ». Par exemple, 74 pendus ont été retrouvés en 1998 entre les arbres de Jukai…

 

 

 

Et, si vous le souhaitez, expliquez nous pourquoi en commentaire !

Publicités

Publié le 14 octobre 2014, dans Peurs diverses, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :