Le Kaidan

10913439_411234089031784_92260334_n

 

Article par Shad Maturi.

Les légendes urbaines Japonaises sont plus connues au pays du soleil levant sous le nom de Kaidans. Kaidan signifie littéralement et grammaticalement « les narrations de l’étrange ». Bien que ces histoires, effrayantes pour la plupart, soient généralement fondées autour d’éléments modernes tels que la technologie ou des faits plus ou moins récents, les origines des Kaidans sont bien plus anciennes et trouvent la majeure partie de leurs fondements dans la fameuse période d’Edo dans une tradition sacrée de l’époque dénommée « les cents contes de fantômes » ou de son vrai nom : Hyakumonogatari Kaidankai.

Si vous menez des recherches sur cette tradition, de nombreuses personnes la qualifieront comme un jeu, alors qu’au contraire, ce rite était très pris au sérieux à l’époque. Pour en savoir plus à ce sujet, un petit cours d’Histoire sur la période d’Edo s’impose.

10877847_411234195698440_174519324_n

La période dite d’Edo est la période qui précède l’ère Meiji. Cette époque débute au 17e siècle au Japon par la victoire de Ieyasu Tokugawa lors de la grande bataille de Sekigahara. Ieyasu Tokugawa est alors nommé Shogun et fera du village d’Edo où il avait établi ses principaux quartiers généraux sa capitale, d’où le nom de l’ère Edo. Cependant, cette période sera marquée par de nombreux bouleversements entre complots politiques, divisions au sein des grandes familles aux ordres du Shogun, de nombreuses catastrophes à la chaîne y compris de nombreuses périodes de famines. Vous vous souvenez de ces saletés de dates au brevet des collèges et au Bac ? Ne vous inquiétez pas ces dates sont moins vomitives à condition d’être un poil sadique.

  • 1641 à 1642 :Période de famine
  • 1657 : Grand incendie d’Edo causant la mort de plus de 100 000 personnes
  • 1692 : Grand incendie de Kyōto
  • 1703 : Tremblement de terre du Kanto 150 000 morts et Incident des 47 rōnins
  • 1707 : Éruption du mont Fuji
  • 1782 : Grande famine du Temmei qui dura près de 5 ans : 200 000 à 900 000 morts

961138_411234185698441_137442078_n

En vous fiant à ces dates, vous remarquez donc un certain nombre de catastrophes entre de nombreuses périodes de famines, des incendies de plusieurs villes, des tremblements de terre et plusieurs autres malheurs dont l’incident des fameux 47 ronins et l’éruption du mont Fuji. C’est pour dire à quel point il s’agit d’une période très trouble voire pour certains, une époque maudite. De ce fait, la fameuse tradition des 100 contes de fantômes fut créée pour tenter de communiquer avec les esprits malfaisants afin de comprendre pourquoi le Japon devait vivre de tels malheurs. Le principe des 100 contes de fantômes est simple. Vous devez allumer cent bougies à la nuit tombée. Les invités au rite doivent alors raconter chacun leur tour un kaidan, une histoire de fantôme en somme, et doivent par la suite éteindre une bougie à la fin de chaque histoire racontée. A mesure que les kaidans sont racontés, la pièce s’obscurcit d’avantage et la croyance de l’époque voudrait qu’un esprit apparaîtrait une fois la dernière bougie éteinte par ce procédé. De nombreux moines shintoïstes voyaient là un moyen de découvrir pourquoi tant de malheurs s’abattaient sur eux en interrogeant l’esprit s’il acceptait de se montrer à la fin du rite.

10899594_411234215698438_1034353306_n

Parmi les esprits récurrents que rapportent les kaidans, on peut citer les yureis. Ce sont de mauvais esprits dont l’apparence varie en fonction des époques. Selon les croyances japonaises, les yureis sont les esprits de personnes ayant trouvé la mort dans des conditions épouvantables ou de manière prématurée, si bien que la vision de leur horrible décès les hanterait éternellement, les empêchant de trouver la paix et les incitants à rester sur terre afin de se venger de leur mort atroce. La volonté du yurei est de revenir tourmenter les vivants afin de les conduire à leur tour vers une mort terrible. Ils ne trouvent jamais la paix et continuent de tourmenter les malheureux qui croisent leur chemin jusqu’à la fin des temps. Bien que la vengeance soit le terme qui convient le mieux pour définir le motif de leurs actes, il arrive que les éventuels responsables de leur mort ne soient jamais tourmentés, en dépit de leur entourage qui risque quant à lui d’être victime des tourments du yurei jusqu’à ce que mort s’en suive. L’apparence des yureis varie selon les époques. A l’ère de Nara, on les décrivait comme des êtres verdâtres aux longs cheveux couleur boue , se déplaçant sur le bout de leurs pieds désarticulés pendant les soirs de brume. C’est durant l’ère Edo que la vision moderne du yurei sera définie. Il arborera donc une tenue mortuaire aux couleurs aussi pâles que la neige, tout comme sa peau, les ongles longs et aiguisés ou au contraire arrachés, laissant couler de fins filets de sangs de ses doigts et de longs cheveux sombres et ébouriffés.

10899728_411234209031772_1253455996_n

Les kaidans ont eu une telle influence sur la société japonaise, qu’ils donneront naissance au début du 20e siècle à un sous-genre du cinéma d’horreur japonais, le kaidan-eiga. Ce dernier donnera naissance à de grands classiques du cinéma japonais tel que Les Contes de la Lune Vague après la Pluie, Yotsuya-kaidan, Kwaidan, Le Château de l’Araignée ou encore, Ring et Ju-On qui donneront ensuite naissance à leur version américaine : The Ring et The Grudge.

Ceci peut expliquer pourquoi les légendes urbaines sont une tradition que le Japon conserve farouchement encore aujourd’hui. Parmi les plus célèbres kaidans, on peut bien entendu citer Hanako-san, Kashima Reiko, Kuchisake Onna et bien d’autres encore.

10899738_411234235698436_1578300402_n

Publicités

Publié le 2 janvier 2015, dans Peurs diverses, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Excellent article, merci pour l’éclairage historique! Ca donne vraiment envie d’en savoir plus!

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :