The Grudge

18398474

Film sorti en décembre 2004 et dont vous avez sûrement déjà entendu parler, The Grudge est tout de même l’un des films d’horreur les plus connus depuis un long moment. Avec le fameux Ringu/The Ring et bien d’autres, il fait partie de ces films de fantômes nippons qui bénéficient d’un film américain et d’un film asiatique ; The Grudge est le remake américano-japonais de Ju-On (sorti en 2000), du même réalisateur : Takashi Shimizu (Tormented, Reincarnation, Dark Tales of Japan…). Ce film a également inspiré un The Grudge 2. Tournée au Japon, cette œuvre a fait son nom dans la longue liste élitiste des classiques de films d’horreur, ayant d’ailleurs eu la chance d’avoir été produit par Sam Raimi (le fameux réalisateur des Spiderman 1 et 2, mais également de Jusqu’en enfer et du grand Evil Dead). Qu’a donc fait Takashi Shimizu pour que son film soit si connu ? Est-ce mérité ?

toshio2

Une famille américaine vient s’installer dans une jolie petite maison au Japon. Après le décès du mari et de la femme et l’attitude presque possédée de la mère de ce dernier, une société d’aide à la personne envoie Yoko, une assistante, pour s’occuper de la grand-mère. Peu de temps plus tard, la jeune fille disparaît et la société engage une autre employée, Kate, pour la remplacer. Mais il se passe effectivement de drôles de choses dans cette demeure ; elle est hantée par l’esprit d’un chat, d’un enfant et d’une jeune femme aux actes malveillants. Kate va alors essayer de se renseigner pour comprendre le mystère de la maison et de ces présences qui poursuivent la moins personne qui ose y poser un pied.

grudge-billboard-600x300

Nous sommes ici dans un intéressant mélange de culture nippone et de culture américaine. En effet, l’œuvre mêle subtilement la superstition discrète et les codes horrifiques de l’Asie aux plans et acteurs américains. Beaucoup plus abordable qu’un film entièrement asiatique au rythme lent et torturé, The Grudge fait la prouesse de nous tenir en haleine et nous hanter avec ses fantômes et ses bruits de gorge incessants. Le fil conducteur de l’histoire se perd et se reprend à grand coup de flashbacks et de retour au présent qu’il peut être un peu difficile à distinguer. Cependant, c’est bel et bien la marque de fabrique cinématographique asiatique (comme dans le film Deux Sœurs par exemple) de nous faire nous balader dans la trame, révélant peu à peu les liens entre les différents protagonistes de cette chasse aux fantômes en (semi) huis-clos.

54582683

Niveau peur, on est servi. Les sons choisis pour illustrer les revenants sont glaçant (miaulement aigu de chat, cri d’enfant…) et le fameux bruit de gorge du « Grudge » est maintenant connu de tous, prévenant de son arrivée et de sa présence, sans avoir besoin de le montrer dans le plan. Les plans horrifiques sont extrêmement raffinés et terrifiants : tête de l’enfant sous la couette, dans le miroir, dans les fenêtres de l’ascenseur en marche… Ils se combinent de la meilleure des façons avec les quelques screamers efficaces et travaillés, qui permettent de se dire que nous ne sommes jamais en sécurité devant ce film, et encore moins en présence du râle et de l’esprit du Grudge. L’œuvre ne fait donc pas dans la « grossièreté des effets » et de la recherche de la Peur.

4e5b9e658a2bc

Ma note : 16/20. Un classique à voir, qui donne les frissons attendus en se basant sur la culture et le folklore japonais.

Publicités

Publié le 8 juillet 2015, dans Films horrifiques, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. L’un des rares films qui m’a réellement donné du mal à dormir 😉 Bon j’étais jeune et c’était l’un des premiers films d’horreur que je voyais mais j’en garde un souvenir particulièrement horrible 😀

  1. Pingback: Fragile | Sleep No Longer

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :