Stung

STUNG-POSTER-RED-R1Film qui va sortir directement en DVD le 7 octobre 2015 prochain, Stung est une comédie horrifique germano-américaine de Benni Diez, pour qui c’est le tout premier long métrage. Il vient de passer notamment à la 21ème édition de l’Etrange Festival à Paris, et sera également à celle de Strasbourg ensuite. Comme l’indique le titre, il va s’agir ici de bestiole qui pique, et qui sont déjà suffisamment connue pour leur agressivité : les guêpes. Alors en plus imaginez qu’elles soient mutantes… ça donne quoi ?

stung-7

L’histoire, somme toute banale, s’inscrit dans les classiques de synopsis d’horreur : deux collègues traiteurs se rendent à une fête où on leur a demander de faire le service. Evidemment, la fête se déroulent dans une villa qui ressemble plus à un manoir qu’à une résidence de vacances, et les propriétaires restent des personnages spéciaux et qui créent la gêne. Qu’à cela ne tienne, nos protagonistes servent les invités, jusqu’à ce qu’un essaim de guêpes mutées sorti de terre les attaque et s’infiltre en eux pour donner naissance à de bonnes grosses guêpes géantes. Nos héros devront alors lutter pour survivre, et distinguer les individus sains des autres… piqués.

Si vous cherchez de l’originalité, bon, passez votre chemin : ce film ne révolutionnera pas votre vision du cinéma d’horreur. Il s’inscrit dans tous les codes de base, et ne propose rien de plus qu’un film bien fun de bêbêtes à gros dards. Attention cependant, tout film réutilisant des codes « classiques » n’en est pas pour autant un mauvais film ou un film ennuyant, loin de là. On voit ici que le réalisateur connaît bien son sujet, et nous livre donc une œuvre assez bien dosée par certains aspects et bien maîtrisée. Les films d’insectes géants et/ou tueurs ne sont pas nouveau dans le genre, comme vous devez certainement déjà le savoir : on pense notamment à Phase IV et ses fourmis, L’Horrible Invasion et ses tarentules, « Les Abeilles Féroces » ou encore Infested, La Nuit des Vers Géants… on voit donc bien que le sujet a été énormément traité au fil des dernières décennies…

Stung-620x400

Les personnages principaux ne vont pas vous surprendre non plus ; ils sont cependant intéressants, bien écrits et plein d’un humour qui donne au film une touche de fraîcheur, juste ce qu’il faut d’ailleurs. Les blagues sont sympathiques, les répliques tombent souvent très bien et ont le bon ton … Bref, pour ce qui est du côté « fun », c’est assez réussi, même si on ne se tord pas de rire tout du long, mais tant mieux. Il faudra par contre déplorer le manque de personnages principaux : ils sont trop peu dès le départ à vouloir (et pouvoir) survivre, ce qui limite vite l’action et donne parfois au film des longueurs pour lui faire atteindre ses 1h30.

STUNGREV

A part les longueurs susmentionnées, le rythme est assez bon et l’on ne s’ennuie pas vraiment. Quelques twists tombent bien, le mélange entre les moments favorisant le développement de la relation amoureuse entre les personnages et les moments de survie est assumé et ne dérange absolument pas. D’ailleurs, pour les fans de gore, sachez que vous serez servis avec ce film qui propose de bonnes petites scènes de découpage de chair humaine et de mutilations internes répugnants. Du sang, des boyaux, du liquide visqueux il y en a, mais encore une fois, pas trop, mais suffisamment pour se glisser dans le film et coller au scénario. A noter aussi, les effets sonores gluants qui ne ressemblent pas vraiment aux bruits que font normalement les guêpes, mais qui s’accordent harmonieusement avec l’aspect poisseux des propositions esthétiques de l’oeuvre.

Ma note : 13/20. Du fun ! Un film à regarder entre amis sans se prendre la tête, pour rigoler, un peu flipper, et surtout profiter.

Publicités

Publié le 7 septembre 2015, dans Films horrifiques, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :