Another

Another-Concept-Poster-Jason-Bognacki

Réalisé en 2014 par Jason Bognacki (notamment connu pour les courts métrages The Red Door et The White Face, entre autres), Another est un film d’horreur américain qui parle de sorcellerie, de malédiction, de sacrifice et de somnambulisme. Il a été présenté à cette édition 2015 de l‘Etrange Festival, le réalisateur nous le vend comme un film aux allures d’hommage à Dario Argento et Mario Bava, et le festival lui nous promet que c’est une œuvre qui a de quoi devenir un classique de l’horreur indé. Alors, notre avis sur toutes ces belles promesses, c’est quoi ?

36398-another-_-d.r.

On les connaît, ces légendes sur les sorcières , les sacrifices de bébé avec les hommes vêtus de noir, l’obligation de verser du sang pour imprégner un corps de son pouvoir… C’est ce qu’a apparemment fait la mère de la jeune Jordyn, qui fête ses 20 ans au début du film. Elle est élevée par sa tante, une femme extrêmement religieuse aux attitudes étranges et parfois sévères. A partir de ce jour d’anniversaire, notre héroïne a des visions, fait des gestes qu’elle ne comprend pas, et semble partager sa vie entre la réalité du monde et une sorte de rêve éveillé. Mais plus les jours passent, plus ses actes deviennent incontrôlables et malfaisants… car sa mère la sorcière cherche à s’emparer de la jeunesse de son enveloppe corporelle. Elle va alors essayer de se battre contre ces pulsions à l’aide de la foi de sa tante…

another1c

Tout commence bien, à vrai dire. L’esthétique du film est propre et soignée, et au départ, les plans sont vraiment prenants et nous mettent dans une ambiance assez spéciale. D’ailleurs, cette plastique du film permet très bien de retranscrire cette sensation de « rêve éveillé » comme dit plus haut, que Jordyn ressent tout au long de l’oeuvre. Plans resserrés, couleurs inhabituelles et très intimes, c’était donc de bons présages pour la suite et le reste des éléments qui composaient le film. Les décors un peu kitsch mais pas dérangeants ajoutaient une sorte de charme à ce film qui se veut peu commun.

maxresdefault

Et puis… et puis c’est la débandade. A part ces bons points rien ne colle. Déjà le rythme est lent, trop lent, et jamais nous ne décollons justement de notre siège. Jamais nous n’entrons vraiment dans l’histoire, au scénario pour le moins oscillant entre banalité et ambiguïté de la trame. Nous sommes vite perdus, lassés, aucun élément n’accroche nos yeux ou l’un de nos autres sens. Le jeu des acteurs n’enchante pas des masses, tout est très commun et un peu vide de sens ou de profondeur. Toutes ces belles couleurs, tous ces décors vont finalement tourner assez vite au kitsch et desservir le bon goût cinématographique que voudrait un vrai hommage à Argento et/ou Bava.

another1e

Le pire élément de composition de Another reste avant tout sa narration. S’il avait été écrit par une adolescente satanique de 14 ans, cela aurait donné le même résultat final. Tout est morne, les paroles sont ternes et sans saveur, et surtout, surtout, sans surprise aucune. Une avalanche de clichés sur les histoires de sorcellerie se répand alors sur l’oeuvre, se frayant un chemin au travers de la bouche un peu trop souvent ouverte de ce personnage principal aux yeux démesurément grands. En gros, c’est un film qui aurait gagné à être muet.

Ma note : 10/20. Pas terrible tout ça, et les promesses de départ ne sont clairement pas tenues. Dommage, mais cette narration est juste insupportable.

Publicités

Publié le 16 septembre 2015, dans Films horrifiques, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. 10 c’est super bien payé….Un des pires films que j’ai vus….

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :