Archives Mensuelles: octobre 2015

The Visit

341677

Réalisé et sorti en 2015, The Visit est un film américain d’épouvante-horreur du grand réalisateur un peu controversé M. Night Shyamalan (The Village, Sixième Sens, Signes, Phénomènes, La Jeune Fille de l’Eau…), très critiqué pour ses derniers films qui n’avaient plus la même saveur que ses premiers. Le film aurait dû s’appeler « Sundowning », en référence au syndrome de « l’état crépusculaire » dont sont victimes les fameux grands-parents du film. Le réalisateur décide d’innover avec The Visit, puisqu’il produit ici sont premier found footage. Oeuvre la moins coûteuse de Shyamalan, elle est déconseillée aux moins de 12 ans. Le réalisateur autrefois loué pour son travail et ses films de grande qualité a-t-il signé son retour dans le domaine des thrillers et de l’horreur subtile en utilisant ce genre très controversé de la caméra à l’épaule ? A-t-il de nouveau fait fuir les amoureux du genre ? Lire la suite

Cabin Fever

18382934

Réalisé en 2002 et sorti dans les salles en août 2004, Cabin Fever est un film d’horreur américano-britannique d’Eli Roth (Hostel, Green Inferno, Knock Knock…). C’est d’ailleurs le tout premier long-métrage du réalisateur. L’oeuvre, faite sans aucun effet spécial ni image de synthèse (juste avec l’utilisation de maquillage), est inspiré de faits réels de la vie du jeune Eli Roth : lorsqu’il avait 19 ans, il a contracté une infection au visage, ce qui fit tomber sa peau en lambeaux (ou presque). Il eut alors l’idée de faire tourner son premier film d’horreur (genre qu’il a toujours affectionné) autour d’une maladie trop peu connue, et qui s’appelle la fasciite nécrosante. C’est une maladie souvent mortelle, qui détruit la chair et les tissus du corps humains. Très grandement inspiré de l’ambiance et de l’esthétique des films d’horreur des années 80, comment Cabin Fever s’en sort-il, et comment ce réalisateur maintenant si connu a-t-il débuté dans le cinéma de genre ? Lire la suite

Green Inferno

green-inferno-poster-900

Film qui sort en e-cinéma uniquement le 16 octobre 2015, Green Inferno a pourtant été tourné en 2012. Depuis deux ans, cette nouvelle œuvre du réalisateur Eli Roth (Cabin Fever, Hostel, Knock Knock…) tente tant bien que mal de sortir aux yeux du grand public, et ce n’est donc que très récemment que Jason Blum, nouveau grand distributeur de cinéma d’horreur au Etats-Unis, lui a offert une date de sortie US. Green Inferno a été tourné au Chili ainsi qu’au Pérou, et les autochtones de la forêt amazonienne ont contribué au tournage en tant que figurants. Anecdote amusante d’ailleurs : ils n’avaient jamais vu de film de leur vie. Eli Roth leur a alors fait découvrir le cinéma grâce à l’inconditionnel Massacre à la Tronçonneuse, ce qui les a emballés. Annoncé comme un film s’inspirant énormément de Cannibal Holocaust et de sa signature gore et déviante, a-t-il été à la hauteur du chef d’oeuvre italien de 1979 ? Lire la suite

The Corpse of Anna Fritz

The-Corpse-of-Anna-Fritz-poster

Réalisé en 2015 et présenté la même année à l’Etrange Festival de Paris, The Corpse of Anna Fritz est un film espagnol de Hector Hernandes Vicens vraiment osé et qui se targue d’être interdit aux moins de 12 ans (et de le mériter). C’est le premier long métrage du réalisateur hispanique et il décide de frapper fort avec un huis-clos qui parle de … nécrophilie. En connaissant ce synopsis transgressif et douteux, on peut se demander comment un film d’à peine une heure et quart peut amener ce sujet sensible et immoral ? Lire la suite

Scherzo Diabolico

Scherzo-Diabolico-Poster

Réalisé en 2015 par Adrián García Bogliano (Late Phases, Here comes the devil, Penumbra, Cold Sweat, un segment de The ABC’s of Death…), Scherzo Diabolico est un film mexicano-américain de suspens, de terreur et d’angoisse, présenté à l’Etrange Festival 2015. Ce merveilleux titre nous provient d’une superbe œuvre musicale classique écrite par Charles-Valentin Alkan, mélange d’émotions multiples qui permet au film de s’ouvrir sur une scène aseptisée et grandiose. Mêlant comédie, gore, horreur, thriller et angoisse, Scherzo Diabolico arrive-t-il à tout concilier dans son scénario et sa réalisation, avec un synopsis qui ne promet rien de bien original ? Lire la suite

Knock Knock

knock-knock-poster

Sorti très récemment en ce mois de septembre 2015 et réalisé par Eli Roth (Hostel, Green Inferno, Cabin Fever…), Knock Knock est un film américain angoissant et reposant sur un concept de huis-clos que l’on connaît déjà bien : une sorte un peu spéciale de home invasion. C’est le premier film qui permet au réalisateur d’être sélectionné au fameux festival Sundance. Très influencé par Hitchcock et Lynch, Roth propose ici un remake du film de 1977 de Peter Traynor, The Seducers, où deux jeunes femmes se mettent en tête d’envahir la maison d’un homme marié et de s’incruster dans sa vie. Comment Eli Roth s’en sort donc avec une œuvre bien loin du concentré de gore qu’il nous a proposé jusqu’alors avec ses précédents longs métrages ? Lire la suite

Bad Boy Bubby

263180.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisé en 1993 et sorti en salles en 1995 en France, Bad Boy Bubby est un film italiano-australien de Rolf de Heer (Sur les ailes du Tigre, Dingo, La Chambre Tranquille, Epsilon, Dr Plonk, The King is Dead…) qui a été présenté à l’Etrange Festival 2015 en tant que pépite du genre. Il est déconseillé aux moins de 12 ans, et il y a de quoi. Il a reçu énormément de récompenses, notamment à la Mostra de Venise 1993 : prix du meilleur scénario, meilleur réalisateur, meilleur acteur et meilleur montage. C’est un film tellement culte que certaines personnes se font même tatouer ses répliques ! De Heer aura, de plus, mis plus de 10 ans pour écrire cette œuvre hors du commun, et plus de deux ans pour le réaliser, à l’aide de 32 directeurs de la photographie. Bad Boy Bubby ressort en salles le 11 novembre 2015 prochain. Lire la suite