Jour 3

003

Après deux premiers jours riches en émotion et en films assez bons et très différents les uns des autres, nous avons vu ce vendredi trois films très intéressants. 14H00 pétantes : Der Nachtmahr, film allemand de Akiz, qui est également un artiste plasticien de talent, se lance sur l’écran de la salle 2 du Grand Rex. c6e2b9914039af18e24ad329f98f9857Oeuvre que l’on a beaucoup appréciée, qui mélange musique électro et cauchemar quotidien, elle propose une vision moderne et adolescente du célèbre E.T. que l’on connaît tous, avec une petite créature alien à la fois effrayante, intrigante et parfois même, touchante (et surtout extrêmement bien faite esthétiquement parlant).

the-survivalist

Puis, après la fin du cultissime The Thing diffusé dans l’après-midi, le PIFFF nous proposait un film post-apocalyptique (genre qui possède une énorme fanbase en général) au doux nom de The Survivalist. Réalisé par Stephen Fingleton, c’est un film qui nous présente un homme ayant survécu à une fin du monde humai tel qu’on le connaît, et qui s’impose depuis une stricte hygiène de vie afin de maintenir son niveau de confort dans sa cabane isolée, entourée de ses plantations. L’arrivée de deux femmes va bousculer sa petite vie tranquille d’homme solitaire. Le film est intéressant, car il s’intéresse à l’humain dans toutes ses réactions psychologiques ; il présente cependant des longueurs impardonnables pour nous.

DeathgasmEnfin arriva à 22h00 la fameuse Séance Interdite. Il s’agissait du génialissime Deathgasm, que tous les fans de film de genre et de musique métal attendaient. Film réalisé par Jason Lei Howden, il raconte l’ennui d’un jeune fan de métal dans sa nouvelle ville, ennui qui le pousse alors à créer un groupe de musique. Il va par accident déclencher une fin du monde hilarante et ultra gore, le film étant rempli d’une ambiance sonore évidemment incroyable, d’un humour décalé et qui marche sur absolument tout le monde, et d’effets spéciaux très sympathiques ! Un bijou qui fait du bien ; mention spéciale à l’ambiance de cette séance : entre headbang, rires unis et réactions unanimes, ce fut un vrai régal.

Publicités

Publié le 23 novembre 2015, dans PIFFF, Sombres festivals, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :