February

11954792_10101054909914775_4316556081836922537_n-285x300

Réalisé en 2015, February est un film d’horreur et surtout d’épouvante qui parle (encore une fois) de possession et du Diable (de façon cependant subtile). Son réalisateur s’appelle Oz Perkins et c’est son premier long-métrage. Cependant, on a pu le voir en tant qu’acteur dans plusieurs séries (Spy Girls, October Road, Alias…) mais également dans le film, très connu, La Secrétaire. February est passé dans les salles de la 23ème édition du festival du film fantastique de Gérardmer 2016 et n’a malheureusement remporté aucun prix. L’une de ses actrices principales ne vous est d’ailleurs peut-être pas tout à fait inconnue : il s’agit d’Emma Roberts, héroïne phare de la série American Horror Story, qui joue ici le rôle de Joan. Ce film apporte-t-il donc quelque chose de nouveau au cinéma de genre ?

COMP_Photo-Film-FEBRUARY_OK-web-1170x781

L’histoire se déroule dans un étrange pensionnat pour jeunes filles. Après un petit récital, les pensionnaires attendent toutes leurs parents pour venir les chercher pour les ramener chez eux durant les vacances. Cependant, deux de ces jeunes filles, Rose et Kat, se retrouvent seules avec les gérants du pensionnat, leurs parents n’étant pas venus les chercher. En parallèle, une autre jeune femme, Joan, tente de se rendre au pensionnat elle aussi. Plus les trois protagonistes se rapprochent les unes des autres, plus la réalité changent, plus le Diable existe, et plus l’histoire semble s’entremêler et se répéter. On va au fur et à mesure découvrir la véritable histoire des lieux et surtout, la véritable histoire de Rose, Kat et Joan…

6a0168ea36d6b2970c01bb087a8c1a970d-800wi

Parlons tout d’abord des points positifs de cette œuvre. On peut noter un travail considérable au niveau de l’esthétique du film et de son ambiance spéciale et bien réalisée. Les couleurs douces et froides, la neige qui est partout, les murs glauques et étroits de la résidence pour jeunes filles nous font ressentir un certain malaise, voire lors de certaines scènes, une certaine angoisse. L’idée de départ, de déstructurer le récit pour mettre en avant ses fils conducteurs et les lier entre eux, était vraiment bonne également. Les jeunes actrices, leur teint pâle et leur jeu de bonne qualité apportent un certain cachet à l’atmosphère du film, qui parfois garde des airs de mystère et de diabolisme frappants.

Cependant, le film présente beaucoup trop d’incohérences et de prises de tête. La déconstruction du fil scénaristique en plusieurs morceaux, mis dans un désordre aussi hasardeux (ou du moins, qui en donne l’air) participe à l’égarement du spectateur devant February. Cela devient vite très désagréable, et on se perd malheureusement dans le récit proposé ici. C’est donc en ne comprenant rien de ce qu’il s’est passé que l’on ressort de la salle de cinéma, avec beaucoup trop de questions en tête. Le changement d’actrice au plein milieu de l’oeuvre (je ne spoile pas trop, vous verrez ça par vous-mêmes) finit de nous égarer entièrement.

February_KiernanShipka

Je n’aime pas sortir d’un film avec des questions concernant son scénario. Ici, certains plans, certaines paroles et certains actes ne semblent pas justifiés. Peut-être faut-il revoir February plusieurs fois pour le comprendre. Peut-être que l’on doit énormément se concentrer devant pour en saisir la profondeur et les liens entre personnages, scènes, lieux et périodes. Le film est tristement plein de clichés sur la possession (voix du Diable, sacrifice…) et le fait d’être perdu devant ce qu’il se passe rend l’utilisation de ces clichés pourtant parfois si agréables entièrement agaçants.

Ma note : 13/20. Des défauts bien trop importants, qui prennent le pas sur les qualités et les bonnes idées de départ.

Publicités

Publié le 13 mars 2016, dans Films horrifiques, Gérardmer, Sombres festivals, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laissez un frisson

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :