Archives de Catégorie: Films choquants

Bad Boy Bubby

263180.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Réalisé en 1993 et sorti en salles en 1995 en France, Bad Boy Bubby est un film italiano-australien de Rolf de Heer (Sur les ailes du Tigre, Dingo, La Chambre Tranquille, Epsilon, Dr Plonk, The King is Dead…) qui a été présenté à l’Etrange Festival 2015 en tant que pépite du genre. Il est déconseillé aux moins de 12 ans, et il y a de quoi. Il a reçu énormément de récompenses, notamment à la Mostra de Venise 1993 : prix du meilleur scénario, meilleur réalisateur, meilleur acteur et meilleur montage. C’est un film tellement culte que certaines personnes se font même tatouer ses répliques ! De Heer aura, de plus, mis plus de 10 ans pour écrire cette œuvre hors du commun, et plus de deux ans pour le réaliser, à l’aide de 32 directeurs de la photographie. Bad Boy Bubby ressort en salles le 11 novembre 2015 prochain. Lire la suite

Sous-Sols

téléchargement

Réalisé en 2014 par Ulrich Seidl (le triptyque des Paradis, Import/export, Jesus you know, Dog Days, Models. Animal Love..), Sous-Sols est un documentaire autrichien qui dépeint le quotidien souterrain d’un petit groupe très hétérogène. En Autriche, en effet, les sous-sols ne sont pas utilisés de la même façon qu’en France ou ailleurs : on voit bien, grâce à ce film, qu’il s’y passe notamment les choses les plus intimes et personnelles, que certaines caves sont aménagées en second salon, en lieu de fête, de collection, de déviance… Seidl a voulu dévoiler, avec cette œuvre, la face cachée de la vie de ces autrichiens très particuliers. Il a cependant, avant tout, fait ce film en partant de la triste histoire d’Elizabeth Fritzl, jeune femme retenue captive dans sa cave pendant 24 ans par son propre père. Le film a été diffusé à l’Etrange Festival 2015. Fait étonnant : le réalisateur a mis 1 an et demi à trouver les protagonistes en faisant du porte à porte… Que donne alors ce documentaire intrusif ? Lire la suite

Goodnight Mommy

Goodnight_Mommy

Goodnight Mommy est un film autrichien de 2014, réalisé par Veronika Franz et Severin Fiala (qui ont fait ensemble le documentaire Kern). Ce film a été présenté en compétition lors du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer 2015 (où il a d’ailleurs gagné le prix du jury jeune et le prix du jury SyFy). Il se présentait bien, et le trailer, le titre l’idée générale donnait réellement envie, et ce depuis des mois, surtout que l’on ne connaît que très peu de film autrichien, et qu’une découverte de ce genre fait toujours plaisir. J’ai beaucoup hésité à la place que j’allais lui donner dans le site : film d’horreur ou film qui choque ? Mais, plus que de l’horreur, je pense que ce film peut vraiment vous faire remettre en question beaucoup de choses, ses codes sortant de ceux du film d’horreur classique. Le voilà donc dans la catégorie « Films choquants ». Et je pense qu’il va vous satisfaire. Lire la suite

Tusk

tusk-poster

Sorti en 2014 et n’étant pas passé inaperçu, Tusk est le nouveau et tout récent film de Kevin Smith (Dogma, Jay & Bob contre attaquent, Top Cops, Red State…). Réalisateur assez controversé car proposant souvent des films à l’humour particulier, le réalisateur a autorisé le Paris International Fantastic Film Festival à nous présenter ce film en séance de clôture. Et quel film ! Comme à son habitude, Kevin Smith ne veut absolument pas que l’on reste de marbre devant son œuvre ; et évidemment, ça marche encore une fois. Mais en bien ou en mal ? Pouvant être assimilé à l’idée du très glauquissime Human Centiped, ce film classé dans la catégorie Epouvante-Horreur est plus un film au caractère choquant et dérangeant qu’un film qui vous fera peur. Il pourra ne pas être considéré comme révoltant par certains d’entre vous, mais personne ne pourra lui retirer le mérite de proposer quelque chose de nouveau et qui ne laisse pas indifférent. Et puis, il y a un Johnny Depp extrêmement bien grimé dedans, ainsi que sa fille Lily-Rose. Lire la suite

The Devil’s Rejects

devil-s-rejects-affiche-americaine-05-rob-zombie-movie-poster

Sorti en 2006, The Devil’s rejects fait partie des films réalisés par Rob Zombie, chanteur et musicien de metal (à voir : son clip Dragula) mais également réalisateur de film d’horreur. Cette œuvre est son deuxième long métrage, juste après La Maison des Mille Morts (2003) et juste avant son remake d’Halloween (2007). Il a également réalisé Halloween II et The Lords of Salem.

Rob Zombie est un personnage à part entière (d’où ce pseudonyme d’ailleurs). Il a un univers très particulier et s’y tient jusqu’au bout, autant dans ses chansons que dans ses films, et signe souvent des œuvres hors catégories et mêlant des genres qui lui sont chers. Et ces œuvres sont en général réussies ! Ici, Rob tient à réutiliser ses personnages déjà introduits dans sa Maison des Mille Morts (la fameuse famille Firefly), et utilise un casting encore une fois étonnant et détonnant : Michael Berryman (du La Colline a des Yeux de Wes Craven), Danny Trejo (qu’on ne présente plus) et… Sheri Moon, sa propre femme.

Je mets ce film dans la section des « films choquants » parce que, contrairement à Allociné et tous les sites sur le 7ème art qui le classe directement en « épouvante-horreur », je ne pense pas une seule seconde que The Devil’s Rejects puisse faire l’objet d’un film d’horreur. Il est fait avant tout, comme tout le reste des œuvres de Rob Zombie, pour choquer et bousculer les gens. En optant pour cette vision de l’oeuvre, voici donc sa critique : Lire la suite

The Bunny Game

The-Bunny-Game-affiche-10384

Film sorti en 2010 et réalisé par Adam Rehmeier, The Bunny Game fait partie de ces films dits « underground », qui peuvent choquer, fasciner, dégoûter, ennuyer, révéler… Tout comme Slaughtered Vomit Dolls, il propose un esthétisme et une réflexion très particulière. Ce film est une proposition, une expérience, et il serait stupide de ne pas vouloir le tenter (pour peu que l’on ne soit pas une âme sensible). Je tiens à préciser que l’actrice principale du film était plus ou moins spéciale, et a subi beaucoup des violences physiques et sexuelles qui peuvent être vues dans cette œuvre (notamment l’épisode du marquage au fer). Gardez donc en tête que The Bunny Game a beaucoup fait parler de lui dans le milieu des films extrêmes à cause de ça. Lire la suite

Pink Flamingos

pink-flamingos

Sortie en 1972, Pink Flamingos EST le film bizarre par excellence. C’est une « comédie » réalisée par John Waters (Cry Baby, Mondo Trasho, Hairspray, Female Trouble…) et qui a fait couler beaucoup d’encre depuis. Considéré comme un midnight movie et acclamé par les défenseurs de cet étrange genre, Pink Flamingos parlent de beaucoup de choses, et ne devrait même pas être classé dans un genre, si ce n’est celui de comédie (et encore). Allociné rajoute même « Epouvante-Horreur ». Je n’y crois pas un seul instant. C’est beaucoup plus que ça. Tout comme le Rocky Horror Picture Show, c’est un film « mythe », qui a des adeptes un peu partout dans le monde. Choquant, fascinant, dégoûtant, je vais donc vous présenter une œuvre à part ! Lire la suite

Cannibal Holocaust

cannibalholocaust

Sorti en 1981 et réalisé par Ruggero Deodato (Les Prédateurs du futur, The Profane Exhibit…), Cannibal Holocaust est LE film choc de tous les temps. C’est LE film dont on parle en premier quand il s’agit de polémique sur le cinéma gore ou extrême. Ayant eu l’occasion de le revoir à la Nuit Gore du PIFF 2014, il me semblait que je me devais de vous en parler. Je ne le range pas dans les films horrifiques, comme vous pouvez vous en douter, car ce n’en est pas un… Il ne fait absolument pas peur et se targue uniquement d’avoir des scènes d’une violence incroyable. Je ne parlerai PAS des animaux tués sur le tournage de ce film (6 en tout il me semble –rat, tortue, singe, mygale…) parce que je ne suis pas un site de débat et de bienséance. Oui, c’était mal, mais maintenant, intéressons-nous à l’œuvre même, au-delà des horreurs qu’elle a perpétré. D’ailleurs, après avoir après le massacre des animaux, beaucoup de gens ont avancé l’idée que les êtres humains du film avaient eux aussi été tués. Le film, se prétendant réalisé sans trucage, il a basé sa popularité et sa publicité sur ce faux statut de snuff movie qu’on lui accorda en Italie, et pour lequel il fut jugé. Alors Cannibal Holocaust : seulement un film trash, ou bien plus que ça ? Lire la suite

Gummo

gummo affiche jpg

Sorti en 1998 et réalisé par Harmony Korine (Spring Breakers, Trash Humpers…) qui est un cinéaste un peu particulier, Gummo est un film qui peut choquer et qui est un tantinet… spécial. Je l’ai classé dans les films choquants de ce site pour de très bonnes raisons que vous comprendriez si vous le visionniez. Rien à voir avec le très gentil et récent Spring Breakers du même réalisateur (que certains adorent et d’autres détestent). Lire la suite

White Lightnin’

whitelightninposter

Sorti en 2010 et complètement méconnu, White Lightnin’ a été réalisé par Dominic Murphy (qui n’a que ce long métrage à son actif) et s’est jeté sur moi. C’est un film inclassable, jugé comme un drame par Allociné, mais qui fait donc confiance à Allociné ? Ce film est une claque, une œuvre originale, glauque et décalée, et il me tarde d’essayer de vous expliquer en quoi. Lire la suite