Archives du blog

Deuxième jour

Notre seconde journée de festival était un peu moins remplie : nous avons vu trois films. Nous voulions voir Silent Night (une histoire de Père Noël tueur, rien de meilleur!) mais avons eu un empêchement.

maxresdefaultLe premier film de la journée était Cooties, film que nous avions raté à l’Etrange Festival 2015. Réalisé par Jonathan Milott et Cary Murnion, il n’était pas en compétition. C’est un film très drôle, léger, avec des personnages bien écrits et tous les codes du films de zombies respectés. L’histoire se passe dans une école, où tous les enfants sont peu à peu infectés par un virus qui les rend cannibales et violents. Ils se mettent à attaquer leurs professeurs, ces derniers devant alors s’efforcer de survivre et de vaincre les petits monstres. En tout cas, nous avons beaucoup ri et avons passé un moment très agréable devant cette œuvre comique de genre ! Lire la suite

Publicités

Compte rendu ouverture et premier jour 

COMP_Photo-Film-FRANKENSTEIN_OK-web

Après avoir pris le même train que le jury et la presse à Gare de l’Est, et nous être installés dans notre châlet, nous étions prêts à voir le film d’ouverture de ce festival de Gérardmer 2016 : Frankenstein. Ce film de Bernard Rose (Candyman, Snuff-Movie, Mr Nice…) était en compétition. Il s’agit là d’une relecture du mythe de Frankenstein bien évidemment, remixée de façon moderne et touchante. On voit ici naître un enfant-adulte (à la manière, un peu, de Bad Boy Bubby) qui est innocent et pur. Cependant, plus « le monstre » va s’aventurer dans le vrai monde, plus il va se rendre compte de la cruauté et de la violence des hommes, qui sont finalement eux-mêmes plus monstres que lui. Nous avons beaucoup aimé ce film, qui était un véritable délice avec une morale très dure pour commencer ce festival. Lire la suite

Jour 3

003

Après deux premiers jours riches en émotion et en films assez bons et très différents les uns des autres, nous avons vu ce vendredi trois films très intéressants. 14H00 pétantes : Der Nachtmahr, film allemand de Akiz, qui est également un artiste plasticien de talent, se lance sur l’écran de la salle 2 du Grand Rex. c6e2b9914039af18e24ad329f98f9857Oeuvre que l’on a beaucoup appréciée, qui mélange musique électro et cauchemar quotidien, elle propose une vision moderne et adolescente du célèbre E.T. que l’on connaît tous, avec une petite créature alien à la fois effrayante, intrigante et parfois même, touchante (et surtout extrêmement bien faite esthétiquement parlant). Lire la suite