Archives du blog

Troisième jour

Notre troisième jour fut mouvementé : quatre films prévus, et à voir presque à la suite !

4625428080

Notre premier film, La Rage du Démon, est un mockumentaire (ou documenteur, à votre guise) qui n’était pas en compétition lors du festival. Il a été réalisé par Fabien Delage et son équipe. On nous y raconte les émeutes violentes qui auraient été causées par le film La Rage Du Démon, attribué au cinéaste Georges Méliès. Selon les réalisateurs, journalistes et spécialistes intervenus lors de cette enquête angoissante, le film lui-même aurait provoqué des réactions incroyables à chacune de ses diffusions. C’était très prenant, voire même un peu flippant, et les documents et archives utilisés sont judicieux choisis, donnant ainsi au documentaire une crédibilité et une écriture de qualité. Lire la suite

Retour sur l’ouverture et le jour 1

blind-sunLe PIFFF s’est ouvert ce mardi soir, avec comme film d’ouverture le drôle et touchant Scream Girl (The Final Girl en VO). Après un discours qui était, au vu des récents événements, important et nécessaire, nous rappelant que la culture -et donc le cinéma- permettait de contrer la bêtise et la violence, les organisateurs du festival nous ont fait visionner le court-métrage Portal To Hell !!! de Vivieno Caldinelli. C’est une œuvre très drôle, bien rythmée et originale, qui se joue des codes de l’horreur. Nous sommes ensuite restés dans la même thématique sentimentale avec Scream Girl, qui est un film de Todd Strauss-Schulson (dont c’est le premier long-métrage) : l’oeuvre est légère, très émouvante, touchante et qui prône ses références horrifiques avec talent. Il n’est ni très gore, ni très effrayant, mais c’était un bon film qui faisait beaucoup de bien. Lire la suite

Cannibal Holocaust

cannibalholocaust

Sorti en 1981 et réalisé par Ruggero Deodato (Les Prédateurs du futur, The Profane Exhibit…), Cannibal Holocaust est LE film choc de tous les temps. C’est LE film dont on parle en premier quand il s’agit de polémique sur le cinéma gore ou extrême. Ayant eu l’occasion de le revoir à la Nuit Gore du PIFF 2014, il me semblait que je me devais de vous en parler. Je ne le range pas dans les films horrifiques, comme vous pouvez vous en douter, car ce n’en est pas un… Il ne fait absolument pas peur et se targue uniquement d’avoir des scènes d’une violence incroyable. Je ne parlerai PAS des animaux tués sur le tournage de ce film (6 en tout il me semble –rat, tortue, singe, mygale…) parce que je ne suis pas un site de débat et de bienséance. Oui, c’était mal, mais maintenant, intéressons-nous à l’œuvre même, au-delà des horreurs qu’elle a perpétré. D’ailleurs, après avoir après le massacre des animaux, beaucoup de gens ont avancé l’idée que les êtres humains du film avaient eux aussi été tués. Le film, se prétendant réalisé sans trucage, il a basé sa popularité et sa publicité sur ce faux statut de snuff movie qu’on lui accorda en Italie, et pour lequel il fut jugé. Alors Cannibal Holocaust : seulement un film trash, ou bien plus que ça ? Lire la suite