Archives du blog

February

11954792_10101054909914775_4316556081836922537_n-285x300

Réalisé en 2015, February est un film d’horreur et surtout d’épouvante qui parle (encore une fois) de possession et du Diable (de façon cependant subtile). Son réalisateur s’appelle Oz Perkins et c’est son premier long-métrage. Cependant, on a pu le voir en tant qu’acteur dans plusieurs séries (Spy Girls, October Road, Alias…) mais également dans le film, très connu, La Secrétaire. February est passé dans les salles de la 23ème édition du festival du film fantastique de Gérardmer 2016 et n’a malheureusement remporté aucun prix. L’une de ses actrices principales ne vous est d’ailleurs peut-être pas tout à fait inconnue : il s’agit d’Emma Roberts, héroïne phare de la série American Horror Story, qui joue ici le rôle de Joan. Ce film apporte-t-il donc quelque chose de nouveau au cinéma de genre ? Lire la suite

Publicités

The Devil’s Candy

maxresdefault47

Réalisé en 2015 par Sean Byrne (dont c’est le deuxième long-métrage après The Loved Ones, film qui était passé à l’édition 2011 du festival de Gérardmer et avait gagné le Prix du Jury), The Devil’s Candy est un film d’épouvante et d’horreur américain qui a été projeté à cette 23ème édition du festival de films fantastiques de Gérardmer 2016 (durant laquelle il a reçu le Prix du Public et le prix de la meilleure musique). Petite surprise inattendue de cette édition, il est emprunt de codes que l’on connaît déjà mais également… de musique métal. Encore un film d’horreur et de possession que l’on aura l’impression d’avoir déjà vu ? Ou du neuf, un peu, enfin ? Lire la suite

Dernier jour et palmarès

summer-camp-horror-movie-news-4-600x356Ce dernier jour de festival a été beaucoup plus léger que les autres, mais le palmarès des gagnants qui allait tombé le soir-même a rythmé la journée finale de tous les festivaliers.

Nous avons d’abord vu Summer Camp, un film réalisé par Alberto Marini, qui n’était pas en compétition. On aurait pu croire à une banale histoire d’infectés ; le synopsis ne nous avait pas énormément fait rêver d’ailleurs. L’histoire de quatre jeunes américains qui profitent de leur vacances d’été pour partir en Espagne être animateurs linguistiques anglophones pour un camp d’enfants espagnols. Mais bien avant l’arrivée des enfants, les moniteurs et monitrices se voient infectés par un virus mystérieux, qui les rend agressifs et violent les uns envers les autres. Ils vont alors devoir tenter de rester en vie. Et ce film n’est pas si cliché que cela, puisque son scénario propose énormément d’idées intéressantes et qu’il est écrit de façon intelligente. Recommandé donc ! Lire la suite

Troisième jour

Notre troisième jour fut mouvementé : quatre films prévus, et à voir presque à la suite !

4625428080

Notre premier film, La Rage du Démon, est un mockumentaire (ou documenteur, à votre guise) qui n’était pas en compétition lors du festival. Il a été réalisé par Fabien Delage et son équipe. On nous y raconte les émeutes violentes qui auraient été causées par le film La Rage Du Démon, attribué au cinéaste Georges Méliès. Selon les réalisateurs, journalistes et spécialistes intervenus lors de cette enquête angoissante, le film lui-même aurait provoqué des réactions incroyables à chacune de ses diffusions. C’était très prenant, voire même un peu flippant, et les documents et archives utilisés sont judicieux choisis, donnant ainsi au documentaire une crédibilité et une écriture de qualité. Lire la suite

Deuxième jour

Notre seconde journée de festival était un peu moins remplie : nous avons vu trois films. Nous voulions voir Silent Night (une histoire de Père Noël tueur, rien de meilleur!) mais avons eu un empêchement.

maxresdefaultLe premier film de la journée était Cooties, film que nous avions raté à l’Etrange Festival 2015. Réalisé par Jonathan Milott et Cary Murnion, il n’était pas en compétition. C’est un film très drôle, léger, avec des personnages bien écrits et tous les codes du films de zombies respectés. L’histoire se passe dans une école, où tous les enfants sont peu à peu infectés par un virus qui les rend cannibales et violents. Ils se mettent à attaquer leurs professeurs, ces derniers devant alors s’efforcer de survivre et de vaincre les petits monstres. En tout cas, nous avons beaucoup ri et avons passé un moment très agréable devant cette œuvre comique de genre ! Lire la suite

The Cat Lady

1

The Cat Lady est un jeu vidéo indépendant d’horreur psychologique et d’aventure, sorti en décembre 2012, créé par Remigiusz Michalski et développé par la société Harvester Games. Il se joue en solo et est disponible sur la très célèbre plateforme Steam. Le jeu, sorti en anglais, a été par la suite traduit en 9 langues différentes (dont le français).

On suit l’histoire un peu glauque et difficile de Susan Ashworth, une quarantenaire au passé compliqué et qui habite dans un appartement délabré, avec pour seule compagnie celle des chats qu’elle invite à venir manger sur son balcon. On débute avec sa tentative de suicide, qui l’entraîne dans un délire particulier, délire qui l’amène à la porte de la maison de la « Reine des Asticots », une vieille femme qui lui demande de « purger » le monde de ses parasites, afin de renaître et de devenir immortelle. On passera ensuite 6 autres chapitres, où l’on se retrouvera soit dans un hôpital, soit en proie à de dangereux cannibales (et autres joyeusetés) et où l’on rencontrera un autre personne importante : Mitzi, jeune femme étrangement liée à notre protagoniste, et qui va l’assister dans sa « renaissance ». Lire la suite

Paranormal Activity 5 : Ghost Dimension

Paranormal_Activity_The_ghost_dimension_Poster

Sorti en 2015, Paranormal Activity 5 : The Ghost Dimension est censé être le dernier volet de la très célèbre franchise horrifique. Il est réalisé par Gregory Plotkin, pour qui c’est le premier long-métrage (mais qui a également produit Paranormal Activity : The Marked Ones et Paranormal Activity 4). Après 4 volets et 2 spin off (Tokyo Night et The Marked Ones), la saga Paranormal Activity s’achève sur premier et dernier chapitre en 3D. Comme le veut la coutume pour les found footage, la durée du tournage n’a pas été très longue ; il aura fallu seulement 45 jours pour boucler l’oeuvre. Malgré la sombre affaire de Perpignan, où une centaine de jeunes était entrée dans un cinéma pour tout saccager lors d’une séance de ce film, ce dernier a tout de même réalisé 320 000 entrées au box office français. Beaucoup critiquée, est-ce que la franchise nous propose avec son cinquième numéro quelque chose de nouveau, ou sommes-nous déjà ennuyés d’un énième volet ? Lire la suite

Insidious

4fdfce3175487b4d70591e730bbc8779_large

Réalisé en 2010 par le très connu James Wan (Saw, The Conjuring, Aquaman, Fast & Furious 7, Death Sentence, Dead Silence…), Insidious est un film américain d’épouvante-horreur qui a fait sensation dans le public. Pour son cinquième long-métrage, James Wan se promet de réaliser le film d’horreur le plus terrifiant qui soit. Son but avec Insidious était de faire peur, réellement peur. Il avait aussi fait le pari d’être un tant soit peu original en parlant de projection astrale, chose très peu faite dans ce coin de cinéma selon lui. Ce film fait partie pour le moment d’une trilogie assez inégale, mais qui fait pourtant se suivre les chapitres de l’oeuvre en les liant. Il est le film le pus rentable de l’année 2011, et a été nommé dans plusieurs festivals (le Festival International du Film de Toronto, le Festival Hallucinations Collectives de Lyon, ou encore le Festival Internationale du Film de Catalogne). Le film vaut-il tout ce raffut ? Lire la suite

The Thing

artoff1944

Réalisé en 1982 par le grand maître de l’horreur John Carpenter (Invasion Los Angeles, l’Antre de la Folie, New York 1997, Halloween, Christine, Vampires…), The Thing est l’une de ses œuvres les plus connues. C’est un film américain de renom, entièrement tourné en studio alors que l’histoire se passe en Antarctique. C’est également le film dont Carpenter est le plus fier. Chose amusante, il est sorti au même moment que E.T., un autre film de créature extra-terrestre, et surtout l’exacte même jour que la sortie de Blade Runner. Il est inspiré d’une nouvelle, Who Goes There ?/La Bête d’un autre monde en français (1934), dont sont tirés de nombreux films : La chose d’un autre monde de Christian Nyby en 1951, Terreur dans la Shangai Express de Eugenio Martin en 1972, et enfin le prequel sorti en 2011, réalisé par Matthijs van Heijningen. The Thing est tellement connu qu’un parc à thème s’est ouvert en son nom en Floride ! En quoi cette œuvre est-elle donc un modèle du genre ? Lire la suite

The Visit

341677

Réalisé et sorti en 2015, The Visit est un film américain d’épouvante-horreur du grand réalisateur un peu controversé M. Night Shyamalan (The Village, Sixième Sens, Signes, Phénomènes, La Jeune Fille de l’Eau…), très critiqué pour ses derniers films qui n’avaient plus la même saveur que ses premiers. Le film aurait dû s’appeler « Sundowning », en référence au syndrome de « l’état crépusculaire » dont sont victimes les fameux grands-parents du film. Le réalisateur décide d’innover avec The Visit, puisqu’il produit ici sont premier found footage. Oeuvre la moins coûteuse de Shyamalan, elle est déconseillée aux moins de 12 ans. Le réalisateur autrefois loué pour son travail et ses films de grande qualité a-t-il signé son retour dans le domaine des thrillers et de l’horreur subtile en utilisant ce genre très controversé de la caméra à l’épaule ? A-t-il de nouveau fait fuir les amoureux du genre ? Lire la suite