Archives du blog

At The Devil’s Door

at_the_devils_door_xlg

Film d’horreur américain réalisé par Nicholas McCarthy (The Pact) en 2014, At The Devil’s Door a été présenté hors compétition lors du festival international du film fantastique de Gérardmer de 2015. Tiré du court-métrage éponyme du même réalisateur, cette œuvre cinématographique ne promet pas une révolution en matière de film de genre, mais il est drôle d’y retrouvé énormément d’actrice de série féminine, comme Naya Rivera de Glee ou encore Ashley Rickards de Awkward. Difficile donc de les séparer de leur parcours « nunuche » avant cet essai horrifique tout nouveau pour elles. Lire la suite

Ouija

558217861-ouija

Film réalisé en 2014 par Stiles White, Ouija fut passé hors compétition lors du Festival International du film Fantastique de Gérardmer (édition 2015). C’est le premier film du réalisateur, qui était plutôt habitué à la coordination d’effets spéciaux (notamment ceux de Le Monde Perdu : Jurassic Park, Terminator 3, Sixième Sens…) puis à l’écriture de scénarii (ceux de Possédée, Prédictions…). Ouija a fait un tabac aux Etats-Unis, mais que veut-il selon les français (et particulièrement, selon moi) ? Lire la suite

Cub

Cub-poster

Film présenté en compétition lors du festival international du film fantastique de Gérardmer 2015, Cub est une œuvre belge du réalisateur Jonas Govaerts, qui s’était jusqu’à maintenant cantonné à des courts-métrages reconnus internationalement (Of Cats and Women, Abused…). Sujet d’une affiche ambitieuse et qui donne envie d’en découvrir beaucoup plus, Cub (à traduire par « louveteau ») revisite le mythe du loup-garou à sa façon : originale mais… incompréhensible. Lire la suite

Exists

241002

Film présenté hors compétition lors du festival international du film fantastique de Gérardmer édition 2015, Exists est une oeuvre américaine réalisée par Eduardo Sanchez. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est tout à fait normal : il est le prestigieux créateur du célèbre et inimitable Projet Blair Witch de 1998, found footage ayant lancé (ou relancé, au moins) le genre en lui donnant cette qualité et ce degrés d’angoisse que peu de personnes peuvent nier. Il a aussi réalisé un des segments de V/H/S 2 (« A ride in the Park »). Il se remet donc avec Exists à du found footage, apparemment sa dimension filmique la plus appréciée. Mais cette fois-ci, il s’attaque non pas à une sorcière invisible et mystérieuse, mais … à Bigfoot. Que vous l’appeliez Sasquatch ou Bigfoot, cette créature légendaire mi homme mi singe géante, habituellement associée aux régions nord-américaines du Canada et des Etats-Unis, n’est pas une habituée des films d’horreur. Alors, Sanchez a-t-il réussi le même pari que celui remporté haut la main plus de 15 ans plus tôt ? Lire la suite

Jessabelle

01Article par Daejanire

 

Sorti en novembre 2014, Jessabelle, a bénéficié d’une équipe plutôt disparate à la réalisation et au scénario. Respectivement, nous avons Kevin Greutert comme réalisateur (qui est entré dans le cinéma en passant par la case monteur des films Saw I à V, et réalisateur de Saw VI et VII) et Robert Ben Garant au scénario, dont Jessabelle est le premier film frissons, puisque, habituellement, le sieur Garant est plus dans la comédie (il a commis Baby sittor en 2005, avec Vin Diesel (Miam !) ou plus récemment La nuit au musée 3 avec Ben Stiller). Alors est-ce qu’un mélange Saw/Nuit au musée peut donner un bon résultat ? Oui et non. Lire la suite

La Mouche

5n2ih67f

Sorti en 1986 et réalisé par le grand David Cronenberg (ExistenZ, Videodrome, Chromosome 3, Scanners, A Dangerous Method, Le Festin Nu, Maps to the Stars…), The Fly, ou en français -littéralement- La Mouche, est un classique des films d’horreur des années 80. Cette œuvre peut sonner faux dans la carrière de Cronenberg, l’artiste, le décadent, bref, l’original, parce qu’elle est en réalité un remake d’un premier film sorti en 1958 du même nom (The Fly en anglais.. mais La Mouche Noire en français…) et réalisé par Kurt Neumann. La Mouche Noire, dont l’acteur principal n’est autre que l’illustre Vincent Price, est elle-même basée sur une nouvelle de George Langelaan qui, à l’époque (1957), s’était mis à s’intéresser au paranormal et aux esprits. Ce premier film ayant déjà inspiré de nombreuses suites (Le Retour de la Mouche en 1959, La Malédiction de la Mouche en 1965…), il n’est donc pas étonnant que, trente ans plus tard, le fameux réalisateur veuille en reprendre l’idée, et la tourner à sa sauce. La Mouche de Cronenberg fut une bombe, et gagna plusieurs prix : l’oscar du meilleur maquillage, le prix du meilleur film d’horreur, du meilleur acteur et des meilleurs maquillages des Saturn Awards et le prix du jury lors du festival international du film fantastique d’Avoriaz. Une nouvelle suite est sortie en 1989, intitulée La Mouche 2, et le film fut même adapté sous la forme d’un opéra en 2008, qui fit sa première représentation à Paris, au théâtre du Châtelet. Lire la suite

Terreur sur la ligne

01

Article de Daejanire

Sorti en 1979, Terreur sur la ligne(When a Stranger Calls en V.O) réalisé par Fred Walton (et son seul succès), est l’un des premiers films où le téléphone est utilisé comme un élément clé du scénario, tout comme pour Black Christmas de Bob Clark, ce qui a inspiré plus tard le célèbre Wes Craven pour son tout aussi célèbre Scream. Lire la suite

Les illustrateurs de Peur

Images du film Peur(s) du Noir

L’autre jour, quelqu’un m’a envoyé un lien. Celui de la galerie de Fran Krause. C’est un dessinateur anglophone qui a comme projet de donner vie et couleurs, grâce à son crayon, aux Peurs. Il a d’abord commencer par s’intéresser aux siennes, souvent tirées de l’enfance, évidemment (car « il n’y a pas d’enfance sans peur », comme le dit si bien le psychiatre Boris Cyrulnik). Puis, des gens ont commencé à lui en envoyer . Des messages où ils racontaient leurs peurs. Parfois anodines, parfois, glauques, parfois sanglantes, parfois sociales, c’est un éventail de frayeurs psychologiques que Fran Krause a eu à traiter et donc à illustrer, pour notre plus grand bonheur à nous !

Je vous en ai sélectionné quelques unes, qui selon moi sont des plus effrayantes, mais voici le lien du tumblr de l’artiste : Deep Dark Fears.

Lire la suite

Le Kaidan

10913439_411234089031784_92260334_n

 

Article par Shad Maturi.

Les légendes urbaines Japonaises sont plus connues au pays du soleil levant sous le nom de Kaidans. Kaidan signifie littéralement et grammaticalement « les narrations de l’étrange ». Bien que ces histoires, effrayantes pour la plupart, soient généralement fondées autour d’éléments modernes tels que la technologie ou des faits plus ou moins récents, les origines des Kaidans sont bien plus anciennes et trouvent la majeure partie de leurs fondements dans la fameuse période d’Edo dans une tradition sacrée de l’époque dénommée « les cents contes de fantômes » ou de son vrai nom : Hyakumonogatari Kaidankai.

Si vous menez des recherches sur cette tradition, de nombreuses personnes la qualifieront comme un jeu, alors qu’au contraire, ce rite était très pris au sérieux à l’époque. Pour en savoir plus à ce sujet, un petit cours d’Histoire sur la période d’Edo s’impose. Lire la suite

Tusk

tusk-poster

Sorti en 2014 et n’étant pas passé inaperçu, Tusk est le nouveau et tout récent film de Kevin Smith (Dogma, Jay & Bob contre attaquent, Top Cops, Red State…). Réalisateur assez controversé car proposant souvent des films à l’humour particulier, le réalisateur a autorisé le Paris International Fantastic Film Festival à nous présenter ce film en séance de clôture. Et quel film ! Comme à son habitude, Kevin Smith ne veut absolument pas que l’on reste de marbre devant son œuvre ; et évidemment, ça marche encore une fois. Mais en bien ou en mal ? Pouvant être assimilé à l’idée du très glauquissime Human Centiped, ce film classé dans la catégorie Epouvante-Horreur est plus un film au caractère choquant et dérangeant qu’un film qui vous fera peur. Il pourra ne pas être considéré comme révoltant par certains d’entre vous, mais personne ne pourra lui retirer le mérite de proposer quelque chose de nouveau et qui ne laisse pas indifférent. Et puis, il y a un Johnny Depp extrêmement bien grimé dedans, ainsi que sa fille Lily-Rose. Lire la suite