Archives du blog

Deuxième jour

Notre seconde journée de festival était un peu moins remplie : nous avons vu trois films. Nous voulions voir Silent Night (une histoire de Père Noël tueur, rien de meilleur!) mais avons eu un empêchement.

maxresdefaultLe premier film de la journée était Cooties, film que nous avions raté à l’Etrange Festival 2015. Réalisé par Jonathan Milott et Cary Murnion, il n’était pas en compétition. C’est un film très drôle, léger, avec des personnages bien écrits et tous les codes du films de zombies respectés. L’histoire se passe dans une école, où tous les enfants sont peu à peu infectés par un virus qui les rend cannibales et violents. Ils se mettent à attaquer leurs professeurs, ces derniers devant alors s’efforcer de survivre et de vaincre les petits monstres. En tout cas, nous avons beaucoup ri et avons passé un moment très agréable devant cette œuvre comique de genre ! Lire la suite

Jour 3

003

Après deux premiers jours riches en émotion et en films assez bons et très différents les uns des autres, nous avons vu ce vendredi trois films très intéressants. 14H00 pétantes : Der Nachtmahr, film allemand de Akiz, qui est également un artiste plasticien de talent, se lance sur l’écran de la salle 2 du Grand Rex. c6e2b9914039af18e24ad329f98f9857Oeuvre que l’on a beaucoup appréciée, qui mélange musique électro et cauchemar quotidien, elle propose une vision moderne et adolescente du célèbre E.T. que l’on connaît tous, avec une petite créature alien à la fois effrayante, intrigante et parfois même, touchante (et surtout extrêmement bien faite esthétiquement parlant). Lire la suite

The Thing

artoff1944

Réalisé en 1982 par le grand maître de l’horreur John Carpenter (Invasion Los Angeles, l’Antre de la Folie, New York 1997, Halloween, Christine, Vampires…), The Thing est l’une de ses œuvres les plus connues. C’est un film américain de renom, entièrement tourné en studio alors que l’histoire se passe en Antarctique. C’est également le film dont Carpenter est le plus fier. Chose amusante, il est sorti au même moment que E.T., un autre film de créature extra-terrestre, et surtout l’exacte même jour que la sortie de Blade Runner. Il est inspiré d’une nouvelle, Who Goes There ?/La Bête d’un autre monde en français (1934), dont sont tirés de nombreux films : La chose d’un autre monde de Christian Nyby en 1951, Terreur dans la Shangai Express de Eugenio Martin en 1972, et enfin le prequel sorti en 2011, réalisé par Matthijs van Heijningen. The Thing est tellement connu qu’un parc à thème s’est ouvert en son nom en Floride ! En quoi cette œuvre est-elle donc un modèle du genre ? Lire la suite

Cabin Fever

18382934

Réalisé en 2002 et sorti dans les salles en août 2004, Cabin Fever est un film d’horreur américano-britannique d’Eli Roth (Hostel, Green Inferno, Knock Knock…). C’est d’ailleurs le tout premier long-métrage du réalisateur. L’oeuvre, faite sans aucun effet spécial ni image de synthèse (juste avec l’utilisation de maquillage), est inspiré de faits réels de la vie du jeune Eli Roth : lorsqu’il avait 19 ans, il a contracté une infection au visage, ce qui fit tomber sa peau en lambeaux (ou presque). Il eut alors l’idée de faire tourner son premier film d’horreur (genre qu’il a toujours affectionné) autour d’une maladie trop peu connue, et qui s’appelle la fasciite nécrosante. C’est une maladie souvent mortelle, qui détruit la chair et les tissus du corps humains. Très grandement inspiré de l’ambiance et de l’esthétique des films d’horreur des années 80, comment Cabin Fever s’en sort-il, et comment ce réalisateur maintenant si connu a-t-il débuté dans le cinéma de genre ? Lire la suite

Green Inferno

green-inferno-poster-900

Film qui sort en e-cinéma uniquement le 16 octobre 2015, Green Inferno a pourtant été tourné en 2012. Depuis deux ans, cette nouvelle œuvre du réalisateur Eli Roth (Cabin Fever, Hostel, Knock Knock…) tente tant bien que mal de sortir aux yeux du grand public, et ce n’est donc que très récemment que Jason Blum, nouveau grand distributeur de cinéma d’horreur au Etats-Unis, lui a offert une date de sortie US. Green Inferno a été tourné au Chili ainsi qu’au Pérou, et les autochtones de la forêt amazonienne ont contribué au tournage en tant que figurants. Anecdote amusante d’ailleurs : ils n’avaient jamais vu de film de leur vie. Eli Roth leur a alors fait découvrir le cinéma grâce à l’inconditionnel Massacre à la Tronçonneuse, ce qui les a emballés. Annoncé comme un film s’inspirant énormément de Cannibal Holocaust et de sa signature gore et déviante, a-t-il été à la hauteur du chef d’oeuvre italien de 1979 ? Lire la suite

Ludo

773_1280_1280_inside

Réalisé en 2015 par Qaushiq Mukherjee (plus connu dans le monde du cinéma sous le pseudonyme Q, notamment réalisateur de Tasher Desh, Gandu ou encore Love in India) et Nikon, Ludo est un film fantastique et d’horreur interdit aux moins de 16 ans. Il a été présenté en première européenne lors de l’Etrange Festival 2015. Alors, ça donne quoi un film de vampire indien ? C’est ce que l’on s’est demandés, et on peut enfin répondre à cette question. Lire la suite

Stung

STUNG-POSTER-RED-R1Film qui va sortir directement en DVD le 7 octobre 2015 prochain, Stung est une comédie horrifique germano-américaine de Benni Diez, pour qui c’est le tout premier long métrage. Il vient de passer notamment à la 21ème édition de l’Etrange Festival à Paris, et sera également à celle de Strasbourg ensuite. Comme l’indique le titre, il va s’agir ici de bestiole qui pique, et qui sont déjà suffisamment connue pour leur agressivité : les guêpes. Alors en plus imaginez qu’elles soient mutantes… ça donne quoi ? Lire la suite

Goodnight Mommy

Goodnight_Mommy

Goodnight Mommy est un film autrichien de 2014, réalisé par Veronika Franz et Severin Fiala (qui ont fait ensemble le documentaire Kern). Ce film a été présenté en compétition lors du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer 2015 (où il a d’ailleurs gagné le prix du jury jeune et le prix du jury SyFy). Il se présentait bien, et le trailer, le titre l’idée générale donnait réellement envie, et ce depuis des mois, surtout que l’on ne connaît que très peu de film autrichien, et qu’une découverte de ce genre fait toujours plaisir. J’ai beaucoup hésité à la place que j’allais lui donner dans le site : film d’horreur ou film qui choque ? Mais, plus que de l’horreur, je pense que ce film peut vraiment vous faire remettre en question beaucoup de choses, ses codes sortant de ceux du film d’horreur classique. Le voilà donc dans la catégorie « Films choquants ». Et je pense qu’il va vous satisfaire. Lire la suite

Cannibal Holocaust

cannibalholocaust

Sorti en 1981 et réalisé par Ruggero Deodato (Les Prédateurs du futur, The Profane Exhibit…), Cannibal Holocaust est LE film choc de tous les temps. C’est LE film dont on parle en premier quand il s’agit de polémique sur le cinéma gore ou extrême. Ayant eu l’occasion de le revoir à la Nuit Gore du PIFF 2014, il me semblait que je me devais de vous en parler. Je ne le range pas dans les films horrifiques, comme vous pouvez vous en douter, car ce n’en est pas un… Il ne fait absolument pas peur et se targue uniquement d’avoir des scènes d’une violence incroyable. Je ne parlerai PAS des animaux tués sur le tournage de ce film (6 en tout il me semble –rat, tortue, singe, mygale…) parce que je ne suis pas un site de débat et de bienséance. Oui, c’était mal, mais maintenant, intéressons-nous à l’œuvre même, au-delà des horreurs qu’elle a perpétré. D’ailleurs, après avoir après le massacre des animaux, beaucoup de gens ont avancé l’idée que les êtres humains du film avaient eux aussi été tués. Le film, se prétendant réalisé sans trucage, il a basé sa popularité et sa publicité sur ce faux statut de snuff movie qu’on lui accorda en Italie, et pour lequel il fut jugé. Alors Cannibal Holocaust : seulement un film trash, ou bien plus que ça ? Lire la suite

Hostel

 

hostel_ver4

Sorti en 2006 et réalisé par Eli Roth (Cabin Fever, The Green Inferno), Hostel s’est fait un nom et fait même l’objet d’un deuxième ainsi que d’un troisième volet (Eli Roth n’ayant réalisé que les deux premiers volets). Ce film a également pour producteur exécutif le grand Quentin Tarantino, référence qui apparaît d’ailleurs sur les premières images du film (à croire que sa qualité puisse en être assurée de la sorte!). Penchons nous donc sur cette référence du film gore. Lire la suite