Archives du blog

Unfriended

Unfriended-Affiche-France

Film qui sort ce mercredi 24 juin 2015 en salles, Unfriended est le buzz en terme de film d’horreur de l’année. Réalisé par Levan Gabriadze (qui n’a apparemment rien d’autre de notable à son actif), ce film américain a énormément fait parler de lui sur la Toile puisqu’il a pour sujet … la Toile elle-même ! Créant débat sur le film d’horreur moderne et tension parmi les fans du genre, Unfriended sort enfin en France et l’on peut finalement se faire une opinion. Révolution ou navet ? Lire la suite

Publicités

NormalPornforNormalPeople.com

Pour mon premier article, je vais me pencher sur une histoire assez étrange sur laquelle j’ai enquêté avec intérêt durant de longs mois… En effet, l’histoire qui va suivre se distingue de beaucoup de creepypastas par la présence de preuves plutôt crédibles tout au long de l’affaire. Ce qui rend la question de sa véracité encore plus obsessionnelle. Vous allez voir que certains sites internet n’ont décidément rien à envier aux films d’horreurs les plus dérangés.

 

Normalpornfornormalpeople (« du porno normal pour des gens normaux ») est un site internet étrange qui est apparu il y a quelques années. Un internaute raconte qu’un contact qu’il ne connaissait pas lui a envoyé le lien en lui disant de faire circuler ce site « pour le bien de l’humanité ». Le site se présentait sous la forme d’une page internet épurée ne présentant en apparence aucun lien visible. Un message en anglais stipulait que le site était destiné à «l’éradication de la sexualité anormale ». Il en ressortait cette étrange impression d’être tombé sur un site religieux ou bien encore le site d’une secte. L’internaute découvre alors que les lettres de ce message contiennent des liens hypertextes. Après avoir cliqué, il découvre une série de liens se présentant sous la forme de lettres au hasard collées entre elles. C’est après avoir cliqué sur 3 de ces liens qu’il découvre la première vidéo.

 

Peanut.avi : Une vidéo de 30 minutes, où un inconnu filme un couple et leur chien. La femme prépare un sandwich au beurre de cacahuète et l’homme veut le donner au chien, qui refuse de manger. Il paraît malade. Le caméraman paraît avoir laissé tourner la caméra sans se préoccuper de ce qu’il se passait.

 

Suite à cette vidéo plutôt inintéressante, d’autres liens se révèlent contenir d’autres fichiers. Les vidéos suivantes se présentent sous la forme de dialogue. Le caméraman filme des personnes différentes dans un décor unique (une pièce non éclairée ne contenant absolument aucun décor, aux murs vides, contenant seulement un meuble et une chaise) froid et peu engageant. Il pose des questions à chaque personne, tantôt banales, tantôt intimes, des questions sur leur jeunesse, leur vécu, les moments embarrassants ou marquants qu’ils ont vécu. Les vidéos deviennent de plus en plus étranges jusqu’aux derniers contenus du site. Certaines vidéos (comme Peanut.avi) ont des noms et celles-ci sont les plus dérangeantes.

Image extraite d'une des vidéos

Image extraite d’une des vidéos

 

Lickedclean.avi : Une vidéo de 10 minutes tournée dans la maison en caméra cachée. Un réparateur s’occupe de la machine à laver d’un homme. Il s’entretient brièvement avec lui puis s’en va. Après son départ, l’homme retourne dans la salle de bain et lèche le dessus de la machine à laver. Pendant 7 minutes. Des sons semblables à des gémissements de chien accompagnent la scène.

 

– Jimbo.avi : Une vidéo de cinq minutes présentant un mime obèse qui effectue différentes imitations dans la pièce ayant servi aux interviews. Pour des raisons inconnues, l’homme est en larmes à la fin de la vidéo.

 

Dianna.avi : Une vidéo de quatre minutes se déroulant dans une autre pièce, décorée, normale. Une femme est interviewée et parle de sa passion pour le violon. Elle paraît étrangement gênée et distraite. Un miroir situé dans la pièce nous montre un détail quasiment indétectable sans analyser la vidéo : une autre personne est présente dans la pièce, masquée, faisant des gestes étranges.

 

Jessica.avi : Une nouvelle interview d’une autre femme. La scène est cette fois ci à l’extérieur de la maison. Pendant que la femme parle, la caméra tourne parfois et laisse brièvement apercevoir les alentours (une route, notamment). Malgré des recherches entreprises par des internautes pour localiser l’endroit, rien n’a pour l’instant permis de savoir où étaient ces gens.

 

Tonguetied.avi : De retour dans la pièce sombre, cette vidéo montre une femme faisant semblant de faire l’amour à un mannequin en plastique, pendant 5 minutes. La vidéo coupe ensuite brutalement et nous montre une curieuse scène : des mannequins disposés en cercle autour de la caméra. La femme a disparu.

 

Stumps.avi : La scène se passe dans ce qui paraît être la cuisine de « Peanuts.avi » mais en beaucoup plus sale. Un homme sans jambes est apparemment en train d’essayer de danser sur un matelas disposé au sol. Une musique est entendue en fond. Après 5 minutes, l’homme s’écroule sur le matelas et supplie qu’on le laisse se reposer. Il est en sueur et paraît à deux doigts de l’arrêt cardiaque. L’homme derrière la caméra lui hurle dessus et lui dit de continuer. La vidéo coupe.

 

– Privacy.avi : L’avant dernière vidéo. Elle nous montre la femme interviewée dans «Dianna.avi » qui se masturbe sur un matelas, pendant que l’homme sans jambes de la vidéo précédente se déplace sur ses mains tout autour de la pièce, masqué. Pour la première fois dans une des vidéos, la porte de la pièce est ouverte et laisse filtrer un pan de lumière. Pendant quelques secondes durant la vidéo, la silhouette d’un animal non identifié peut être vue brièvement.

 

– Useless.avi : La dernière et la plus choc des vidéos. Elle dure 18 minutes. Une femme vue dans une des précédentes interviews est attachée à un matelas et bâillonnée. Elle essaye de hurler mais ne peux pas. 7 minutes plus tard dans la vidéo, un homme masqué en costume noir ouvre la porte, et laisse rentrer un animal dans la pièce (celui qui passait devant la porte lors de la précédente vidéo). Il s’agit d’un singe. Le singe est entièrement rasé et peint en rouge. Il paraît affamé et maltraité. Après un moment d’observation, il repère la femme attachée et commence à l’attaquer, avec une sauvagerie incroyable, durant environ 7 minutes. Le reste de la vidéo montre le singe dévorer des morceaux du cadavre féminin jusqu’à ce que la caméra coupe.

 

Après avoir visionné ces vidéos, l’internaute et ceux qui avaient reçu l’email se retrouvèrent dans un sujet créé sur un forum pour essayer d’en savoir plus, mais le sujet fut supprimé très rapidement, ainsi que tous les autres qui furent créés après. Le propriétaire de l’adresse mail n’a jamais répondu à aucun des messages envoyés par la suite. Le site quant à lui fût supprimé 3 jours après. Il subsiste néanmoins des preuves de son existence (screens de la page disponibles sur un site recensant les sites webs disparus, et surtout certaines vidéos qui ont ressurgis plus tard grâce à certaines personnes ayant eu la lucidité de les sauvegarder). 3 de ces vidéos sont encore trouvables sous le nom de Cleaning.avi (une version raccourcie de lickingclean.avi), Shack.avi et Impression.avi. Le bruit court qu’Useless.avi aurait transité pendant un moment sur les réseaux torrent et sur des sites spécialisés dans les vidéos gores réelles.

 

 

Capture d’écran du site tel qu’il était avant sa suppression

Capture d’écran du site tel qu’il était avant sa suppression

La question qui subsiste est, pourquoi ? Quel a été le but d’un pareil site et de pareilles vidéos ? Des théories parlent d’une expérience artistique douteuse menée par des gens pas très sains d’esprit. Des artistes d’un genre nouveau qui auraient voulu brouiller la frontière entre réalité et fiction. Une sorte de fusion de snuff movie et d’œuvre surréaliste. D’autres parlent d’une expérience psychologique accomplie par une secte, qui aurait décidé de tester les humains « non-initiés » ou de punir les personnes qu’ils jugeaient « déviantes ». Une seconde théorie qui pourrait bien être la bonne. En effet, quelques temps après, un homme se prétendant psychiatre (Dr Richard van Buren, dont le nom était déjà présent auparavant sur le site) créa un blog où il présentait un de ses projets professionnels, « The need for normalcy » (le besoin de normalité). Dans sa courte présentation, il disait s’être retiré du milieu de la psychiatrie qui selon lui ne s’adaptait pas à ses idées, pour parfaire son projet en autodidacte. Il prétendait que sa méthode faisait des miracles pour guérir la folie. Sa « thérapie » consistait à filmer des interviews avec ses patients et leur faire ensuite jouer des rôles durant lesquels, filmés, ils pouvaient exprimer à la caméra tout ce qu’ils ressentaient et se lâcher complètement, pour faire ressortir les sujets et thèmes qui composaient leurs angoisses. Des heures de vidéos étaient disponibles en téléchargement direct pour montrer cette méthode à l’œuvre.

Extrait d’un mail de réponse du Dr Van Buren à un internaute

Extrait d’un mail de réponse du Dr Van Buren à un internaute

Quelques pages plus tard, on retrouvait bizarrement les trois vidéos citées quelques lignes plus tôt, sorties du site « Normalpornfornormalpeople ». Van Buren voulait montrer qu’en exprimant sa déviance sans censure et sans compromis, il était possible d’en guérir et de purifier son esprit. Aujourd’hui, le blog a été expurgé de tout son contenu (présentations, idées, théories), seules subsistent ces trois vidéos de quelques minutes, repostées sans aucune explication. Les contenus vidéo de plusieurs heures montrant les « patients » de Van Buren ont également disparu.

Reconstitution de Shack.avi :

Reconstitution Impression.avi :

 

 

 Article fait par Ced Damaged.

Creepypastas – #1

Creepypasta : de toute façon, je ne comptais pas aller me coucher cette nuit...

Creepypasta : de toute façon, je ne comptais pas aller me coucher cette nuit…

Voici une série d’articles un peu spéciale : elle parlera des creepypastas. J’ai beaucoup hésité à l’écrire, puisque pour certains fans d’horreur et bons connaisseurs du monde Internet ce n’est qu’une balade de routine dans les méandres d’un virtuel cauchemardesque. Mais voilà que récemment, je me suis rendue compte, non sans étonnement, que vous étiez pas mal à ne pas connaître du tout ne serait-ce que ce terme spécialement créé par les internautes. Alors pour commencer, une creepypasta, c’est quoi ? Lire la suite

Megan is Missing

affiche-Megan-Is-Missing-2011-2

C’est avec difficulté que j’entame la critique de ce film. Je viens de le voir, et on m’avait prévenue : il est dur, très dur.

Sorti en 2011, Megan is Missing n’a que des acteurs inconnus du grand public et a été réalisé par Michael Goi… qui n’a que ce titre dans sa filmographie. On part donc en terrain totalement inconnu pour ce film classé comme Drame mais surtout comme Épouvante / Horreur.

Pourtant, je ne veux absolument pas le mettre dans la section des films horrifiques. Pourquoi ?

Lire la suite

Smiley

Smiley-poster-girl

Ça faisait longtemps que je voulais voir ce film. Rien que le titre me donnait envie. Et puis, l’affiche, évidemment. Son titre, Smiley, et le visage de son tueur (un.. smiley) laissaient présager qu’il était destiné à la culture geek et… c’est exactement ça, et vous allez savoir pourquoi.

Sorti en 2012 et réalisé par un… youtuber ?! Oui, il me semble que Michael Gallagher détient une chaîne Youtube américaine à moyen succès – ce film a reçu bon nombre de critiques désastreuses. Ce qui semble bizarre à la vue de son trailer et son esthétique d’affiche prometteurs.

Lire la suite

Fantastic Hey hey hey

La vidéo que je vais vous présenter dans cette article est très connu également dans le milieu des creepypastas. Elle s’appelle Fantastic hey hey hey et dans cet article je vais essayer d’avoir la grande prétention de pouvoir vous en parler et peut-être même vous expliquer pourquoi elle vous gêne ou vous terrifie.

Mais il faut d’abord parler de sa légende, car elle participe à la frayeur que nous procure ce phénomène. Tout commença, apparemment, par une séance de spiritisme entre amis (on aime bien ça quand on est jeune, con, et trop dark). Soudainement, il paraîtrait qu’une des jeunes filles se soit levée et ait commencé à chanter quelque chose comme « I sing fantastic… hey hey hey » d’une voix pour le moins étrange. Ses camarades l’auraient filmée et envoyée sur Youtube. Cependant, la vidéo disparut mystérieusement et seule la bande-son originale resta intacte. La vidéo, elle, ne représentait plus la jeune fille, mais… autre chose…

Lire la suite