Archives du blog

Compte rendu ouverture et premier jour 

COMP_Photo-Film-FRANKENSTEIN_OK-web

Après avoir pris le même train que le jury et la presse à Gare de l’Est, et nous être installés dans notre châlet, nous étions prêts à voir le film d’ouverture de ce festival de Gérardmer 2016 : Frankenstein. Ce film de Bernard Rose (Candyman, Snuff-Movie, Mr Nice…) était en compétition. Il s’agit là d’une relecture du mythe de Frankenstein bien évidemment, remixée de façon moderne et touchante. On voit ici naître un enfant-adulte (à la manière, un peu, de Bad Boy Bubby) qui est innocent et pur. Cependant, plus « le monstre » va s’aventurer dans le vrai monde, plus il va se rendre compte de la cruauté et de la violence des hommes, qui sont finalement eux-mêmes plus monstres que lui. Nous avons beaucoup aimé ce film, qui était un véritable délice avec une morale très dure pour commencer ce festival. Lire la suite

Publicités

Retour sur l’ouverture et le jour 1

blind-sunLe PIFFF s’est ouvert ce mardi soir, avec comme film d’ouverture le drôle et touchant Scream Girl (The Final Girl en VO). Après un discours qui était, au vu des récents événements, important et nécessaire, nous rappelant que la culture -et donc le cinéma- permettait de contrer la bêtise et la violence, les organisateurs du festival nous ont fait visionner le court-métrage Portal To Hell !!! de Vivieno Caldinelli. C’est une œuvre très drôle, bien rythmée et originale, qui se joue des codes de l’horreur. Nous sommes ensuite restés dans la même thématique sentimentale avec Scream Girl, qui est un film de Todd Strauss-Schulson (dont c’est le premier long-métrage) : l’oeuvre est légère, très émouvante, touchante et qui prône ses références horrifiques avec talent. Il n’est ni très gore, ni très effrayant, mais c’était un bon film qui faisait beaucoup de bien. Lire la suite